Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Ange Blanc Cyclotouriste ou un peu plus sportif - Drôme Provençale - Mont Ventoux Géant de Provence - Haut Vaucluse - Hautes Alpes - Gard et Ardèche - Stage Vélo - GDD - Beau Cyclo Bollénois. Corima Drôme Provençale - La Drômoise

Htes Baronnies : Macuègne, Izon la Bruisse, Perty... 120km-2110m

l'Ange Blanc

Profitant des congés je me programme ce vendredi une belle "étape Hautes Baronnies" avec de la grimpette au programme puisque hormis les 2 petits cols "hors d'oeuvre" de Fontaube et des Aires, je vais me régaler sur les pentes du Macuègne, de Muze/St Jean et du Perty qui culmine à 1302 m, ce qui en fait le sommet (routier) de la Drôme Provençale. M'accompagnent pour cette belle journée (côté météo c'est le top) Yves de Bollène et Rémi (blog : grimpeur du 84).

1- La Sentinelle que l'on va voir souvent... de loin. 2 et 3- Rémi et Yves en haut du Fontaube.
1- La Sentinelle que l'on va voir souvent... de loin. 2 et 3- Rémi et Yves en haut du Fontaube.1- La Sentinelle que l'on va voir souvent... de loin. 2 et 3- Rémi et Yves en haut du Fontaube.

1- La Sentinelle que l'on va voir souvent... de loin. 2 et 3- Rémi et Yves en haut du Fontaube.

Une petite approche en voiture jusqu'à Mollans sur Ouvèze via Valréas où je dois récupérer Rémi qui sera de la partie, pour découvrir de nouveaux cols "en vrai" sur le vélo. Il va ainsi faire tourner son compteur pour la 2ème phase des Centcolistes, lui qui vient de rentrer dans la confrérie éponyme en validant ses 100 premiers cols grâce à sa semaine en Ubaye où il a gravit des plus de 2000 !!! Yves, collègue du BCB sera aussi de la partie étant un jeune retraité avec du temps libre pour rouler. Il est déjà venu jusqu'à Buis les Baronnies mais il ne connait pas la partie après Montbrun les Bains, ce sera donc une découverte pour mes 2 acolytes. Départ sur le vélo à 8h20, la météo est au top avec un beau soleil et un Ventoux complètement dégagé dans un ciel d'un bleu limpide, il va faire chaud cet après midi !

1- Passage au dessus de Brantes. 2- Montbrun les Bains. 3- Dans le col de Macuègne.
1- Passage au dessus de Brantes. 2- Montbrun les Bains. 3- Dans le col de Macuègne.1- Passage au dessus de Brantes. 2- Montbrun les Bains. 3- Dans le col de Macuègne.

1- Passage au dessus de Brantes. 2- Montbrun les Bains. 3- Dans le col de Macuègne.

Après 5 à 6 km d'échauffements sur la grande route de Buis (avec au passage le col St Michel) nous bifurquons à droite pour récupérer dans notre escarcelle les jolis cols de Fontaube et des Aires. Sportivement très faciles mais ils sont nichés au cœur d'un site majestueux avec le rocher St Julien pour le premier et le Mont Chauve pour le dernier cité. Nous passons ensuite à Montbrun les Bains où les choses sérieuses commencent avec l'ascension du Macuègne, un plus de 1000 m qui s'apprivoise au bout de 9 km (6 au véritable pied) de façon régulière et sans gros %.

1- Vue depuis Barret de Liourre. 2- Col de Macuègne. 3- Des lavandes sur Bergiès.1- Vue depuis Barret de Liourre. 2- Col de Macuègne. 3- Des lavandes sur Bergiès.
1- Vue depuis Barret de Liourre. 2- Col de Macuègne. 3- Des lavandes sur Bergiès.

1- Vue depuis Barret de Liourre. 2- Col de Macuègne. 3- Des lavandes sur Bergiès.

Cette montée offre toujours, quelque soit l'époque, une vue splendide sur les montagnes de l'Ubac, d'Albion et bien entendu sur l'incontournable Ventoux. Au sommet du Macuègne on a en plus un accès visuel au premier plan sur la montagne Bergiès et plus loin sur les Alpes. Des champs de lavande (la vraie, celle qui ne pousse qu'à partir de 700 m) fleurissent les flancs de Bergiès. Quelle touche de couleur magnifique dans ce paysage qui reste aride malgré un vert inhabituel à cette époque. Nous faisons une courte pause en haut du Macuègne, le temps de quelques photos et aussi de voir arriver à un train d'Elite une dame d'un certain âge sur un mini vélo...........électrique ! Son mari qui doit monter sans pédaler suivra à 3 minutes, vive la Fée Electricitée !!!

1- Maison isolée au début du col de Muze. 2- Sous Izon la Bruisse. 3 et 4- panneau et plaque d'Izon.1- Maison isolée au début du col de Muze. 2- Sous Izon la Bruisse. 3 et 4- panneau et plaque d'Izon.
1- Maison isolée au début du col de Muze. 2- Sous Izon la Bruisse. 3 et 4- panneau et plaque d'Izon.1- Maison isolée au début du col de Muze. 2- Sous Izon la Bruisse. 3 et 4- panneau et plaque d'Izon.

1- Maison isolée au début du col de Muze. 2- Sous Izon la Bruisse. 3 et 4- panneau et plaque d'Izon.

A présent on va descendre durant environ 5.5 km, d'abord les 4 km du col à proprement parlé puis encore 1.5 km pour rejoindre Séderon, chef lieu de Canton. Contrairement à l'hiver le centre village et fort animé et nous y rencontrons une circulation presque "urbaine" avec embouteillage ! Une fois la Grand Rue traversée nous nous dirigeons vers la vallée de la Méouge que nous quittons pour filer vers Egalayes. Pause fontaine au village et au lieu de rester sur la route principale qui mène au St Jean nous allons tester la monté vers Izon la Bruisse, village martyr, afin de récupérer dans notre escarcelle le col de Muze ou Muse. La route est une minuscule départementale dont le revêtement à défaut d'être parfait n'est pas si mauvais que cela, en tout cas il ne doit pas être endommagé par une circulation inexistante. Nous atteignons Izon la Bruisse (Ison avec un S sur la vielle plaque de Cocher) Izon ou Ison est un village emblématique puisque c'est dans son école que 34 maquisards appartenant au réseau "Maquis Ventoux" ont été capturés pour être ensuite torturés et abattus par les allemands et la gestapo française.

Après le village d'Izon il reste encore 5 ou 6 km bucoliques pour arriver au col de Muze.
Après le village d'Izon il reste encore 5 ou 6 km bucoliques pour arriver au col de Muze.
Après le village d'Izon il reste encore 5 ou 6 km bucoliques pour arriver au col de Muze.

Après le village d'Izon il reste encore 5 ou 6 km bucoliques pour arriver au col de Muze.

1- Col de Muse. 2- le trio de choc au panneau. 3- Vue plongeante sur la vallée de la Méouge. 4- Le carrefour avec la route du St Jean.
1- Col de Muse. 2- le trio de choc au panneau. 3- Vue plongeante sur la vallée de la Méouge. 4- Le carrefour avec la route du St Jean.1- Col de Muse. 2- le trio de choc au panneau. 3- Vue plongeante sur la vallée de la Méouge. 4- Le carrefour avec la route du St Jean.
1- Col de Muse. 2- le trio de choc au panneau. 3- Vue plongeante sur la vallée de la Méouge. 4- Le carrefour avec la route du St Jean.

1- Col de Muse. 2- le trio de choc au panneau. 3- Vue plongeante sur la vallée de la Méouge. 4- Le carrefour avec la route du St Jean.

Vraiment cette petite route est dépaysante et surtout d'un calme assourdissant... pas un vélo, pas une voiture ni un autre véhicule ni un piéton de croisés !!! On monte tranquille au milieu de verdure basse et de rochers tombés de je ne sais où ? Encore quelques km et le col se dessine vers le sud en bout de corniche, voilà nous sommes au panneau, personne bien sur pour nous prendre en photo devant ce nouveau col, pour nous 3. Aussi j'ai recours à la nouvelle mode du Selfie (on est jamais mieux servi que par soi-même...). Maintenant il nous reste 500 m de descente pour rejoindre la D170 puis 100 m de montée pour se hisser au col de St Jean. Déjà une vue rapprochée sur les Alpes et sur la vallée de la Méouge, mais que c'est beau ces coins, avec mes camarades nous sommes vraiment sous le charme.

Montée du Perty, d'abord dans les magnifiques lavandes puis à l'ombre de grands hêtres.Montée du Perty, d'abord dans les magnifiques lavandes puis à l'ombre de grands hêtres.
Montée du Perty, d'abord dans les magnifiques lavandes puis à l'ombre de grands hêtres.Montée du Perty, d'abord dans les magnifiques lavandes puis à l'ombre de grands hêtres.

Montée du Perty, d'abord dans les magnifiques lavandes puis à l'ombre de grands hêtres.

Nous amorçons maintenant une descente rapide vers Laborel, plein des bidons dans la petite localité endormie et c'est reparti pour 9 km de montée vers le plus haut col de la DP : le col de Perty qui affiche 1302 m à l'altimètre. Malgré sa haute stature il est loin d'être insurmontable, la face que nous escaladons reste la "moins facile" des 2 mais nous montons tous les 3 au train tout en discutant sans s'essouffler. Nous voilà au sommet où est déjà arrivé un couple en sens inverse et qui nous félicite de notre fraîcheur en fin d'ascension.

Pas besoin de Selfie, au Perty il y a du monde pour immortaliser notre trio !

Pas besoin de Selfie, au Perty il y a du monde pour immortaliser notre trio !

1- Le Dévoluy. 2- Les alpes du sud. 3- Une portion de la route que l'on a emprunté.
1- Le Dévoluy. 2- Les alpes du sud. 3- Une portion de la route que l'on a emprunté.1- Le Dévoluy. 2- Les alpes du sud. 3- Une portion de la route que l'on a emprunté.

1- Le Dévoluy. 2- Les alpes du sud. 3- Une portion de la route que l'on a emprunté.

A 1302 m forcément la vue est sensationnelle, pas à 360° mais panoramique avec au nord est les Alpes qui semble à porté de fusil et le massif du Dévoluy qui me donne un goût de revenez-y après mon escapade de l'an passé... Derrière nous c'est l'inévitable Géant mais que l'on voit différemment avec une arrête ou plutôt une barre rectiligne. Au premier plan nous avons la montagne de Chamousse (Champagne ?) et celle d'Arsuc, un peu plus loin celle de Chabre qui part du St Jean jusqu'à Laragne Montéglin.

1- Le Ventoux face est. 2- Montagne d'Arsuc juste au-dessus du hameau de Ruissas.
1- Le Ventoux face est. 2- Montagne d'Arsuc juste au-dessus du hameau de Ruissas.

1- Le Ventoux face est. 2- Montagne d'Arsuc juste au-dessus du hameau de Ruissas.

Maintenant place à la descente que je vais effectuer en mode cyclo contemplatif en faisant quelques photos et en admirant en dessous le début de la vallée qui va nous ramener à Buis les Baronnies, 32 km plus bas... Et là vous vous dîtes : ils vont pas trop appuyer sur les pédales les "gonzes" !!! et bien détrompez vous car comme dans chaque vallée le vent souffle et son orientation ne nous ai pas favorable. Du coup avant d'attaquer cette longue partie nous cherchons un coin à l'ombre pour y casser la croûte et notre choix se porte sur un près qui vient d'être fauché et où le paysan a eu la bonne idée de laisser quelques arbres pour l'ombre.

Bon Rémi tu en as emballé une !!! c'est bon je sors...

Bon Rémi tu en as emballé une !!! c'est bon je sors...

1- Yves prend son relais. 2- 40 km/h face au vent ! on amuse pas la galerie avec le Yves...
1- Yves prend son relais. 2- 40 km/h face au vent ! on amuse pas la galerie avec le Yves...

1- Yves prend son relais. 2- 40 km/h face au vent ! on amuse pas la galerie avec le Yves...

Après cette pause réparatrice et nourricière il faut relancer la machine, pour Yves et moi les premiers km sont un peu difficiles alors que Rémi est parti en éclaireur. Cependant quand "les vieux" ont remis en route ça dépote et le "chien fou" est bien vite rattraper et même larguer, du coup il faut couper le Turbo pour s'adapter à sa vitesse. Ah ces jeunes ça tient pas la distance !!! On va traverser ou passer à côte de beaux villages comme St Auban et Montauban, tous les 2 "sur Ouvèze" puis nous traversons Ste Euphémie et on passera aussi sous le village perché de Vercoiran. On évite le col de l'Homme Mort et sa pancarte neuve en restant sur la D546 et en prenant par le Tunnel. En traversant les Gorges d'Ubrieux l'appel de la baignade dans l'Ouvèze se fait sentir mais il nous reste encore une dizaine de km à effectuer, donc on continue.

Depuis que Sylvain a lancé la mode c'est tout les jours "ce soir j'ai piscine" !!!
Depuis que Sylvain a lancé la mode c'est tout les jours "ce soir j'ai piscine" !!!

Depuis que Sylvain a lancé la mode c'est tout les jours "ce soir j'ai piscine" !!!

Les derniers km se font sur le même tronçon emprunté le matin à l'exception du col St Michel dont nous nous passerons et nous prenons à gauche, par l'ancienne voix secondaire du chemin de fer Buis - Orange. Histoire de faire découvrir à Yves et Rémi, la reconversion de l'ancien tunnel en cave de vieillissement, qui hélas a fermée elle aussi. On longe Pierrelongue et voilà Mollans qui nous attend avec ses belles fontaines et bassins dans un desquels nous ne résisterons pas de nous tremper... Quelle belle journée et quel beau moment nous venons de passer, mes compagnons sont ravis et je suis encore plus ravis de leur avoir fait découvrir ce coin "pas si perdu" de la Drôme Provençale. Je programme déjà une nouvelle sortie de ce type vers Laux-Montaux, Rosans, Pommerol... avis aux amateurs et lecteurs du blog si vous êtes intéressés.

Commentaires

Gégé le Breton 10/08/2014 22:59

Bonsoir Gil. Magnifique votre parcours!!; j'aurais tellement aimé vous accompagner, surtout que je ne connais pas la petite route du col de Muse; je pense que j'aurais pu le faire mais bon il faut savoir parfois se ménager....J'ai vu que tu as l'intention de programmer d'autres sorties dans le secteur; si je peux être des vôtres çà sera avec plaisir; je dis si je peux car mon épouse étant en vacances pour 3 semaines, je ne peux pas abuser des sorties à la journée; mais bon, fais moi signe et j'aviserai....
Bonne nuit. Amicalement. Gérard.

l'ange blanc (gil) 11/08/2014 06:21

bonjour Gérard, ah la petite route d'Izon la Bruisse je la recommande car c'est la tranquillité, la sérénité totale et cette petite route avec sa multitude de virages ouverts et ces rochers tombés dont on ne sait d'où c'est pittoresque. Je vais prévoir 2 sorties cette semaine mais pas forcément "à la journée" par contre pour la semaine suivante je compte faire un circuit qui emprunte la DP et le Rosanais, je te tiens au jus dès que c'est prêt.

Alex 10/08/2014 11:15

un peu le parcours que j'avais prévu l'an dernier, mais que je n'avais pu faire faute de météo variable
surtout que c'est un coin où il peut faire très très chaud, et ce n'est pas la garrigue qui va faire de l'ombre ! je reviendrais ;)

40km/h face au vent : ce n'était pas le mistral !!

je n'ai jamais essayé les lavoirs pour me raffraichir, comme j'ai une peau qui brûle au lieu de bronzer, pas une bonne idée pour moi, même si ça donne envie

bravo à Rémi pour ces 100cols, j'essaie de rattraper Eric qui a pris un peu d'avance et qui a dépassé les 200 dernièrement. Je devrais m'en rapprocher et peut être le dépasser à la fin du mois, si la météo le permet...

Alex 11/08/2014 07:02

il va falloir que j'augmente d'abord mon nombre de "2000", donc séjour dans l'Ubaye, séjours à l'étranger et/ou VTT
sinon c'est noté :p

ZAMMIT 10/08/2014 16:55

ahah ! avec plaisir Gil !

l'ange blanc (gil) 10/08/2014 13:51

Bon j'espère qu'Alex lira ton com et pour moi même si je ne fais pas partie de la confrérie des 100 cols je veux bien boire une mousse tout de même !!!

ZAMMIT 10/08/2014 13:35

je te le souhaite ! le premier qui arrive à 1000 cols paye sa mousse !

l'ange blanc (gil) 10/08/2014 13:23

Oui il fait en général très chaud mais heureusement on entre souvent dans des zones boisées et assez fraiches, de toute façon comme partout en DP il est impératif de partir le plus tôt possible pour finir son parcours avant 13h00. Super les lavoirs et fontaines : on refroidi le bonhomme et ça évite le mal aux jambes le soir, un vrai régal. Non ce n'était pas du Mistral mais du vent du sud jeudi, quoique dans cette vallée tu ne sais jamais trop ce que c'est !!! Ouais les Cents Cols ce n'est pas tellement ma tasse de thé ... Merci de ton passage sur le blog.

Ange noir 10/08/2014 00:35

Toujours un tel plaisir de te lire et superbes photos. Ca me manque enormement

l'ange blanc (gil) 10/08/2014 13:17

Slt Eric, c'est un coin vraiment très sauvage et préservé de la DP, frontalier avec les Htes Alpes et les alpes de hautes Provence, un coin béni pour le vélo mais il n'y a pas trop de plat par endroit.

ZAMMIT 10/08/2014 09:32

superbe photos et joli parcours dans une zone que je ne connais pas du tout, bravo ! il es beau ce maillot des cent cols !

l'ange blanc (gil) 10/08/2014 05:46

ah un Doublé effectivement je vois que ça te manque vraiment le vélo !!!

Ange noir 10/08/2014 00:35

Toujours un tel plaisir de te lire et superbes photos. Ca me manque enormement

l'ange blanc (gil) 10/08/2014 05:48

Slt An, et dommage surtout avec cette période propice aux deux roues, dommage que tu ne puisses rouler, mais patiente ça va revenir.

Vlaamse Leeuw 09/08/2014 21:29

Bien triste de ne pas avoir été de la partie... A bientôt en tous cas, promis!!!

l'ange blanc (gil) 09/08/2014 22:11

Slt Nico, je vais programmer d'autres sorties de ce type durant les 2 prochaines semaines, tu te rattraperas... A bientôt.

grimpeur-du-84 09/08/2014 17:58

Salut Gil,
enfin tu as écrit cet article, je l'attendait avec impatience ;)
on a fait une bien belle sortie tout les 3 dans cette région Drômoise des "Hautes-Baronnies" !
tu as pris de belles photos toi aussi et ton récit est très bon.
"MDR" pour la photo avec le ballot...hein !
et c'est génial la mode de "la baignade dans le lavoir" ! à refaire moi je dit ;)
et vivement que l'on se fassent cette sortie vers Pommerol, c'est un bel endroit la aussi !
a++

grimpeur-du-84 11/08/2014 10:50

super alors :)

l'ange blanc (gil) 10/08/2014 13:33

Il est en cours...

grimpeur-du-84 10/08/2014 08:10

à c'est ca d'avoir une maison ! lol
oui la baignade dans le lavoir m'a ôter toute douleur aux jambes après ce tour de vélo, génial !
ok, j'attend avec impatience ce tour découverte à Rosans.

l'ange blanc (gil) 09/08/2014 18:29

Et oui après le vélo il faut s'occuper un peu de la maison et du jardin donc ce matin arrachage de mauvaises herbes, ramassage d'épines de pins et touti quanti !!! Vive le vélo... Ca va devenir un rituel le plongeon dans le lavoir et en plus qu'est-ce que ça fait du bien, hier soir même pas mal aux guiboles, comme les pros !!! Pour Pommerol c'est en cours je te préviendrai dès que plié sur le papier.