Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Ange Blanc Cyclotouriste ou un peu plus sportif - Drôme Provençale - Mont Ventoux Géant de Provence - Haut Vaucluse - Hautes Alpes - Gard et Ardèche - Stage Vélo - GDD - Beau Cyclo Bollénois. Corima Drôme Provençale - La Drômoise

Vercors - Drôme : difficile et magnifique (merci J-Phi...)

l'Ange Blanc

25/08/2012 - 147 km - 2770 m

On l'a fait !!!                         -   Un Ardêchois : notre lièvre 

DSCF5022.JPGDSCF5001.JPG

J'avais projeté d'effectuer la célèbre cyclo "Vercors Drôme" organisée par l'équipe du club de Romans / Bourg de Péage; et jeudi j'ai donc franchi le pas en m'inscrivant via le site Vélo 101. Bonne nouvelle pour moi, Jean-Philippe un copain de longue date (pratiquant assidu de VTT et depuis quelques temps de vélo route, m'appelle pour m'indiquer qu'il m'accompagnera. Pour J-Phi. c'est une première, pour moi c'est ma 3 ème cyclo et la seconde de l'année, nous choisissons le grand parcours de 145 km. Le départ est donné depuis Romans, devant l'office du tourisme et l'arrivée sera jugée, elle, au stade Jean Boin de Bourg de Péage à moins de 2 km du départ. Nous avons pris notre temps et nous arrivons derrière le plus gros du peloton, au milieu des cyclotouristes, cela n'a pas d'importance car nous ne comptons pas (surtout je ne peux pas) faire un chrono ! Notre mise en route se fait donc en douceur et nous accrochons un cyclo portant la tenue (vraiment pas belle) de l'Ardêchoise qui nous amène jusqu'à la 1ère difficulté.

Dans la montée du col Jérôme Cavali  -  L'Ange Blanc en "Rose Ciotaden"  

DSCF5002.JPGDSCF5005.JPG

C'est le col Jérôme Cavali qui servira de premier juge de paix, un nouveau pour moi, pas très dur mais plutôt long, nous remontons pas mal de cyclos partis loin devant nous 20 km plus tôt. Et surprise dans le dernier virage je tombe sur qui ? Brigitte "la Renarde" qui attend des amis, elle passe juste en voisine et n'a pas pu participer à la cyclo. Nous nous retrouvons au sommet où un ravito en eau nous attend et qui marque la séparation du grand et petit parcours.

Les Tontons de David Guetta       -    Col des Limouches Acte I (Aller)

DSCF5009.JPGDSCF5018.JPG

 Tout à coup on se retrouve un peu seuls ? ils sont passés où ? loin devant ou alors tout le monde a pris à droite... heureusement Brigitte nous accompagne encore quelques km dans des pentes assez raides et en plus elle m'apprend que ce n'est pas fini . En effet nous sommes dans une variante du col des Limouches et cette montée nous amène sur la face Ouest à 1,5 km du sommet. On gère sans forcer et juste avant de basculer nous croisons les 2  premiers du 90 km sur le retour (c'est sur on mangera pas avec eux...). Les Limouches sont atteintes, encore avec le sourire et dans la descente nous trouverons avec plaisir le ravito solide à Léoncel. 

Bataille gagnée (c'est très beau)     -    Jean-Phi sort du tunnel !!!   

DSCF5016.JPGDSCF5012.JPG

Après un peu de fromage, de fruits, de compote et le plein des bidons c'est une nouvelle montée qui nous attend: celle de la Bataille que nous remporterons "à l'usure" et au train (plutôt de sénateur d'ailleurs). Dans cette ascension j'ai commencé à ressentir les premiers signes de fatigue mais mon compagnon de route m'offre sa roue protectrice. Il est en admiration devant ce paysage de carte postale qui s'étale devant nous. Quel contraste lorsqu'une fois sortie de la forêt on passe le tunnel et que l'on découvre ce panorama complètement différent, dénudé et découpé dans le ciel.

J-Phi. en mode contemplatif              -   une belle descente nous attend     

DSCF5015.JPGDSCF5017.JPG

Là nous allons avoir une belle descente, depuis le début les routes sont dans un excellent état et la brosse est passée chassant tous les gravillons qui pourraient être dangereux. Nous avons rejoint quelques concurrents du 140 mais ce n'est pas la grande foule, les autres doivent être loin devant, nous continuons notre mode randonneur sportif. D'autant plus que la route recommence à monter et nous affrontons maintenant les pentes du col de la Portette (1175) dont nous n'avons pas vu le panneau. Après c'est la D76 que nous rejoignons, route que je reconnais pour y être passé quelques semaines plus tôt en venant de Fond d'Urle, hélas nous ne descendrons pas jusqu'à la Machine, et Combe Laval car nous prenons à gauche pour escalader le col de l'Echérasson (1146) qui sera la porte du village de St Jean en Royans que nous atteignons à l'heure du déjeuner.

Limouches acte II (retour)            -  Alors J-Phi, ce n'est pas bon ? 

DSCF5021.JPGDSCF5023.JPG

Je suis un peu en surchauffe et la fontaine du village me permet de refroidir la machine, J-Phi quand à lui est nickel et à partir de là il sera mon métronome en adoptant le rythme qui va bien pour moi. Comme depuis le début, après une descente nous retrouvons une nouvelle grimpette, plus douce et surtout à l'ombre de la montagne de l'Epenet, qui nous permet de rejoindre à nouveau Léoncel et son Ravito qui est le bienvenu. Plein solide et liquide, les niveaux sont faits et nous sommes parés pour la cerise sur le gâteau, l'ultime col : des Limouches (1086) dont heureusement le sommet est annoncé à 3,5 km. Je mets tout à gauche et monte tranquille tranquille, J-Phi se fait plaisir et monte à son train et il m'attend en haut où je l'immortalise devant le panneau . Après c'est descente jusqu'à Peyrus et quelques toboggans pour rejoindre Bourg de Péage à près de 50 km/h surtout grâce à mon équipier qui prend les plus longs et appuyés relais.

Bilan: - tout d'abord une superbe journée passée avec un super copain

- une belle organisation avec des routes propres et parfaitement sécurisées par des dizaines de bénévoles à toutes les intersections mêmes les plus petites.

- une remise des diplômes et des cadeaux et du repas ultra rapide - les douches - parking au top - fléchage omniprésent. voilà pour le positif.

Les choses à améliorer (à mon avis...) : un village plus vivant et festif (pas d'exposant, pas d'animation...) un repas à améliorer (plateau repas vraiment très très moyen) pourquoi faire les ravioles à 16h00 quand tout le monde ou presque est parti ? le cadeau minimaliste malgrè un coût d'inscription dans la moyenne des autres cyclos.

Pas grand chose donc à modifier car l'essentiel est bien là et sans doute: "à l'année prochaine."

 

Commentaires

Veloblan 28/08/2012 09:37

Très beau compte rendu, merci mais c'est vrai qu'il ne faut plus s'attendre a grand chose de la part de l'organisation.

l'Ange Blanc 28/08/2012 23:21



Bsr Michel, je ne voulais pas trop noircir le tableau dans mon article car l'organisateur assure l'essentiel : de beaux parcours parfaitement sécuriés mais il est vrai qu'un effort doit être fait
pour assurer un peu d'ambiance au village départ/arrivée et sur le choix des plateaux repas facturés 12 euros...



pat 26/08/2012 22:00

salut, tu aurais pu rajouter "une météo généreuse alors qu'était annoncé un temps d'apocalypse"

l'Ange Blanc 26/08/2012 22:39



Effectivement sans être apocalyptique, la météo annoncée était rare averse avec risque d'orage et c'est vrai nous avons eu un temps idéal pour le vélo.



Brigitte 26/08/2012 21:56

Un plaisir d'avoir fait quelques kms avec vous ! J'ai regretté de ne pas m'être inscrite :-( J'ai fait beaucoup de rencontres : en plus de ma petite collègue Elodie qui était avec nous quand je
vous ai laissé partir, je suis tombée à Léoncel sur mon copain Jojo . Quant aux copains que j'attendais ... on s'est loupé :-) mais ils sont venus prendre la café à la maison :-)

l'Ange Blanc 26/08/2012 22:37



Tu pouvais peut être participée en Randonneur ? j'aurai bien aimé faire connaissance avec Jojo, du Tourniol je suppose ? en plus à Léoncel au pied de son col fétiche...



leclair 26/08/2012 19:47

Merci pour les éloges ,pour moi ce fut une belle première
RDV est pris pour la Dromoise

Jean-phi

l'Ange Blanc 26/08/2012 22:32



Et bien volontiers mais j'espère que nous motiverons d'autres collègues pour faire une petite équipe, ça serai sympa. Merci pour ton message.



cestdurlevelo 26/08/2012 18:53

Sacrée sortie pour costauds, entre amis ! Des cols que je connais bien, pour le coup... et ils sont exigeants ! Tu dois tenir la forme: le col J Cavalli je le trouve deja assez exigeant, la montée
depuis Combovin est longue, souvent ventée, et le revêtement n'y est pas top top...
Bravo à toi... en pleine forme l'ange rose (!!!)... chouette maillot à propos :)

l'Ange Blanc 26/08/2012 22:29



Superbe ce Vercors que j'adore et pleins de cols nouveaux pour moi (il m'en reste encore pas mal je pense...) pour le maillot c'est celui de mon club de La Ciotat : le Cyclo Sport Ciotaden. merci
de ton passage.