Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Ange Blanc Cyclotouriste ou un peu plus sportif - Drôme Provençale - Mont Ventoux Géant de Provence - Haut Vaucluse - Hautes Alpes - Gard et Ardèche - Stage Vélo - GDD - Beau Cyclo Bollénois. Corima Drôme Provençale - La Drômoise

Un tour dans le Vignoble des Côtes du Rhône

l'Ange Blanc

14 janvier 2012, 70 km et 543 m de dénivelé.

Le château de Suze pris en sortant de chez moi. - On est dans le Vaucluse l'Aygues avec un "A"

DSCF1103.JPGDSCF1104.JPG

Finalement le Mistral est beaucoup moins violent qu'annoncé la veille: 20 km au lieu des 60 km des prévisions de météo France. Du coup, peu après 13h00, je me décide à partir de chez moi et je prends la direction du sud pour avoir le vent dans le dos, et oui un peu à l'inverse de ce que l'on fait habituellement mais j'ai ma petite idée. A la sortie du village je suis tout de suite au milieu des vignes et la vue est dégagée sur un 360 °, en me retournant sur ma gauche j'aperçois la montagne de la Série et les éloliennes du Colombier qui "massacre" le paysage, un peu sur sa droite c'est la montagne de la Lance, à sa droite c'est celle de l'Autuche avec en fond légèrement décalée celle d'Angèle où je crois distinguer un peu de blanc au sommet (je verrai plus tard que ce n'est pas de la neige). Enfin, face à moi se dessine dans la brume les dentelles de Montmirail (pas celles des visiteurs, même si elles accueillent beaucoup de monde) et en arrière plan, l'inévitable, l'omnipotent, le phare... Géant de Provence.

Je passe Ste Cécile où le marché du samedi se termine et malgré la saison hivernale je constate qu'il finit malgré tout assez tard, comme en été où les locaux + les nombreux touristes remplissent les rues du bourg. Direction Cairanne où je franchis l'Aygues, puis je reste sur la grande route en direction de Carpentras, à partir de là je suis au coeur des Côtes du Rhône méridionales et les vignes s'étendent sur des km à la ronde. Plus un seul bois, les seuls arbres sont quelques cyprés qui bordent la route et espacés de 50 m. Il ne fait pas bon se trouver là un jour de grand Mistral en train de remonter vers le nord, j'ai du m'y résoudre une fois il y a 15 ans et je m'en souviens encore trés bien... Pour l'heure ce n'est pas le cas et la légère bise me pousse tranquillement à un bon rytme de croisière de 40 km/h les pieds sur le guidon je pourrais presque, si je fumais, m'en rouler une !!! Bon sans exagérer, la poussette d'Eole + une route plate et rectiligne où les seuls virages sont ceux des ronds points, la moyenne monte.

 

Comme dirait l'autre: "on est mieux ici qu'aux Baumettes... les dentelles prise d'un peu trop en-dessous.

DSCF1105.JPGDSCF1106.JPG

Finalement après le passage de l'Ouvèze je suis bien obligé de m'employer un peu dans le faux plat montant qui va m'emmener à Gigondas, grand vignoble des CDR, changement de direction et je mets tout à gauche mais là je sais que le mistral ne passe pas... je laisse Gigondas sur ma droite et me contente de passer devant les nombreuses caves. Avant d'arriver à Sablet je croise un groupe nombreux de cyclos bleus ciel, c'est le club de Vaison la Romaine qui "Gas Gas" mais ce qui n'empêche pas la plupart des membres de m'envoyer le salut fraternel. 

 

L'entrée de Sablet.                            -  Le magnifique village perché de Séguret

DSCF1108.JPGDSCF1110.JPG

Dans Sablet je passe par le centre du village pour voir le restaurant où j'ai mangé à 2 reprises en revenant de faire un grand tour à vélo vers Sault mais dont j'ai oublié le nom. L'accueil y est excellent et pour les groupes s'est ouvert jusqu'à 14h00. En fait c'est le café restaurant des Sports, une belle terasse et une place devant où on peut garer les vélos. 2 km aprés c'est Séguret, un village suspendu superbe avec des rues pietonnes toutes pavées et une multitude de petits magasins ateliers, dont des santonniers de Provence. Je n'ai pas le courage d'y passer pour prendre la route de Vaison "par la montagne" et je préfère rester sur l'itinéraire normal.


Le vieux pont à Vaison

DSCF1115.JPG

Il me reste une petite dizaine de km pour rejoindre Vaison, je longe l'Ouvèze et toute cette partie est à l'ombre, la sensation de froid est plus présente aussi je m'emploie à garder un bon train dans le petit faux plat montant histoire de me réchauffer. J'arrive donc à Vaison rive gauche et je vais prendre vers le vieux pont pour la photo. Bonnne surprise au moment où je sort le Fuji, un groupe de cyclos arrive vers moi, je n'ai plus qu'à les mitrailler en leur demandant de sourire car je vais les mettre sur le blog. Je n'ai pas pu identifier de quel club ils font parti mais j'ai crié à la cantonade le nom de mon blog. J'espère que l'un d'entre eux l'aura retenu et s'il vient lire cet article et bien merci à lui de me laisser cette info dans un commentaire. Je quitte Vaison par la petite route de Villedieu.

 

L'entrée de Villedieu et en fond le village de Vinsobres, en arrière plan la Lance.

DSCF1117.JPG

Je traverse Villedieu comme avant hier, mais je ne le vois toujours pas... je poursuis alors vers Buisson par un petit chemin des vignes, au bitume impeccable. J'arrive sur le haut du village, du bon côté car ce joli village a la particularité de posséder 2 raidars terribles et j'ai la chance aujourd'hui d'être du bon côté de la pente... je passe ensuite à nouveau l'Eygues et me retrouve dans la Drôme, pas pour longtemps car je vais prendre la direction de l'enclave à me rendant à Visan (Vin Santé dit le dicton). Pour résumer je quitte le Vaucluse, me retrouve dans la Drôme durant 5 minutes et j'arrive dans l'enclave à nouveau dans le       Vaucluse... et oui petite particularité de la région dont je parlerai dans un prochain article.

 

Visan : fontaine et porte du Puy Barret

DSCF1118.JPG

C'est un peu avant Visan que je retrouve le Mistral, cette fois-ci il m'est défavaroble mais pour 2 petits km, aprés je virerai à gauche plein sud et il sera à nouveau un allier, ma "petite stratégie" de contournement paye. Et oui quand on aime pas le vent ou que l'on est pas trop costaud il faut s'adapter et ruser un peu avec les éléments: prendre la voiture pour aller dans une région plus abritée, se mettre derrière un tracteur à l'abri (quoique maintenant ils vont hyper vite...) ou faire un tour qui permet de contourner l'obstacle. Il ne me reste plus qu'à traverser la petite localité de Bouchet et ensuite c'est le retour au bercail, à Suze. Encore un grand plaisir à rouler en janvier avec une température de 7° et un franc soleil qui m'a accompagné. Ce soir c'est le repas du Club à Châteauneuf avec la galette et du CDR bien entendu, donc je pourrai vite reprendre des forces... Au prochain tour, l'Ange Blanc.

 

Commentaires

KIKI-129 17/01/2012 11:41

Grâce la sympathique chaîne des blogs , j'arrive par celui de cricri, pour te saluer et te féliciter. Tu es dans une bien belle région. Sur cet article il y a pas mal de coins que j'ai fait lors de
mes "périples Ventoux".
Maintenant je suis en mode plus cool, famille et maison, le sport ne vient que après.

l'Ange Blanc 17/01/2012 22:55



bonsoir Kiki, tout d'abord merci pour ta visite et encouragement. Effectivement j'ai souvent le Ventoux en point de mire et j'y tourne également autour quand je fais les magnifiques Gorges de la
Nesque (au sud) ou la trés belle Vallée du Toulourenc (face nord) qui chemine entre Drôme et Vaucluse. Par contre je ne monte à son sommet qu'une fois par an, 2 dans les "grandes années". Encore
merci et je vais me rendre sur ton blog. Amicalement.



Brigitte 15/01/2012 21:34

Le Vieux pont de Vaison ! Je me souviens qu'une rafale m'a saisie là ;-) et soudain scotchée à la route.
C'était un jour où j'allais à orange par gros mistral (et où ma petite stratégie m'a fait prendre le TER pour rentrer ! ... on s'adapte :-)

l'Ange Blanc 15/01/2012 22:18



Comme tu dis on s'adapte; j'y suis parfois obligé et ce qui m'ennuie le plus c'est de faire une partie de trajet en voiture juste pour l'éviter, ça fait pas D.D. Comme je l'ai déjà écrit je ferai
du vélo taf pour me rattraper. Mais j'attends qu'il fasse jour à 7h00 pour cela car j'ai un peu d'appréhension à rouler de nuit même avec l'éclairage et le gilet. Merci de ta visite Brigitte.



Veloblan 15/01/2012 19:19

J'ai mis ton blog en lien, il me plait bien.
Je connais également Suze la Rousse a l'occasion d'un Pâques en Provence
J’oubliais le mistral, un vent que j'aime pas trop, j'ai pas l'habitude
Bonne continuation

Veloblan 15/01/2012 17:05

Salut
je découvre ton blog.
Tu es d'une bien belle région, j'ai eu l'occasion de passer une semaine de vacances à Séguret il y a quelques années, j'ai bien profité du coin.
Les températures y sont mois fraiches qu'en Auvergne!

l'Ange Blanc 15/01/2012 18:18



bonsoir, tout d'abord merci de ta visite, j'ai eu l'occasion de me rendre sur ton blog en me servant des liens pris sur celui de Brigitte "la Renarde" ou d'un autre Blogueur dont je lis (en me
régalant) les articles depuis plusieurs mois. J'habite pour ma part à Suze la Rousse, c'est à environ 20, 25 km de Séguret. Notre région a effectivement des températures plus clémentes sauf quand
le Mistral est de la partie et là même avec un 10° la sensation de froid peut être terrible et peu compatible avec le vélo mais bon au moins il y a rarement de brouillard... Encore merci et à
bientôt. Gil.