Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Ange Blanc Cyclotouriste ou un peu plus sportif - Drôme Provençale - Mont Ventoux Géant de Provence - Haut Vaucluse - Hautes Alpes - Gard et Ardèche - Stage Vélo - GDD - Beau Cyclo Bollénois. Corima Drôme Provençale - La Drômoise

Col de Muse - Col de Pennes - Luc en Diois ...

l'Ange Blanc

01/08/12 - 118 km - 2041 m

Montagne Couspeau, Rte du petit Paris -  Le Team Vendée U en stage ?

DSCF4739.JPGDSCF4741.JPG

Un peu en manque "d'énergie" depuis quelques semaines, je vais profiter des vacances pour trouver une nouvelle motivation et reprendre mes parcours avec profils. Et quoi de plus motivant que de rouler dans un environnement tels que la Vallée de la Roanne ou le Diois ? Aussi je charge le Kuota dans le fourgon et me voilà en route pour Crupies qui sera mon point de départ. Je prends la direction de Bouvières où me dépassent, en me saluant, 2 cyclos tout de vert vêtu aux couleurs de la célèbre équipe de Vockler. Après le village c'est direction le col de Lescou (829) où se sont arrêtés les Vendéens, il s'agit de Christian et Mickael qui sont basés à Dieulefît et qui profitent de leur séjour Drômois pour "travailler" en montagne avec un plan bien chargé. Aujourd'hui c'est la Roanne, demain le Ventoux et vendredi l'Alpe d'Huez, sacré programme !!!

Les mêmes au col de Muse (932)      -   L'Ange Blanc un peu flouté...

DSCF4743.JPGDSCF4742.JPG

Pour l'heure leur itinéraire emprunte la montée du col de Muse, coïncidence, en partant de Crupies je m'étais décidé à faire, pour la première fois, ce col que je n'ai jamais gravi, à vélo, alors que je passe en dessous assez souvent. Ce sera chose faite et en compagnie de 2 sympathiques cyclos, à partir de St Nazaire notre route se sépare: eux vont escalader Volvant alors que je prends à gauche direction Pradelle pour gravir le col de Pennes. Bonne semaine à Christian et Mickael et mettez vous en plein les mirettes de paysages magnifiques de cette belle Drôme !!!

Pradelle, où on ne se perd pas de vue -    Petit pont sur la Roanne

DSCF4744.JPGDSCF4745.JPG

Je traverse rapidement le joli et petit village de Pradelle puis passe 2 petits cols successifs (à plat) avant d'arriver à une bifurcation indiquant Aucelon. Je ne sais plus si cette route mène au col de Pennes car il y a déjà 12 ans que je l'ai gravi et encore par son côté Diois. Cependant en apercevant quelques cyclos au-dessus du pont je pense être sur la bonne voie et me voici dans les premiers lacets qui sont assez raides. La suite est plus souple et je serpente tranquillement sur un petit chemin vicinal à faible pourcentage.

Les premiers pourcentages du Pennes -   Même lieu mais à l'envers !!

DSCF4747.JPGDSCF4757.JPG

Après quelques km la pente se fait plus sentir et les premiers virages relevés attestent que l'on attaque bien le col. Je me régale de ce beau spectacle naturel et de ce calme, aucune voiture ni même une moto ou un scooter  viennent troubler ce si joli coin. J'attaque le dernier km avant le village d'Aucelon qui lui est assez coriace.

Village perché d'Aucelon               -     La montagne du même nom

DSCF4761DSCF4763.JPG

Dans le village je rejoins un groupe de 4 cylos (dont 1 cyclote) ceux que j'avais vu à la bifurcation, ils portent les couleurs rouges et blanches du club de Portes les Valence. Sans m'arrêter je leur lance le salut fraternel du cycliste et j'entame la 2ème partie de l'ascension, sans doute la plus dure. Le "leader" des rouges et blancs ne tarde pas à me rejoindre malgré le fait qu'il soit apparemment depuis longtemps à la retraite  puis à me déposer et à filer vers le sommet. Finalement à la jonction d'avec la D595 il s'est arrêté pour attendre le reste du groupe, j'en profite pour discuter un peu et il m'apprend que le côté le + difficile est justement celui qui arrive en face nous (D595) plus court de près de 5 km mais beaucoup plus pentu. Il va donc falloir que je revienne pour explorer cette nouvelle face ... 

Col de Pennes un + de 1000 mètres   -  pas beaucoup de vue depuis ce co

DSCF4769DSCF4771.JPG

Il me reste 1 km avant d'arriver en haut du col, un passage assez ombragé avec 4 virages serrés mais tolérants et me voilà sur ce plus de mille mètres (1040), la vue n'est pas tellement dégagée et on ne voit que la montagne d'Aucelon. Au sommet c'est presque l'embouteillage avec plusieurs cyclistes qui arrivent des 2 autres routes, apparemment plus fréquentées. Des cyclos de Gap, partis le matin de Rosans ont fait la face difficile et se sont mis à l'ombre en attendant les retardataires, ils sont 5 dont une féminine. Comme moi ils continuent vers Luc en Diois, puis la Charce d'où ils escaladeront le col de Pommerol pour rejoindre Rosans. Moi à la Charce ce sera direction La Motte Chalençon puis le col de Pré-Guittard.

La Grésière, Montagne de Cerne...    -     Village de Jonchères

DSCF4772.JPGDSCF4775.JPG

Après cette nouvelle pause bien sympathique j'entame la descente assez prudemment car le revêtement est assez inégal et de temps en temps gravillonneux. Je fais une halte remplissage des bidons au hameau de Jansac avant d'arriver à Recoubeau où je vais devoir emprunter la D61 large, droite avec un fort traffic (c'est la route de Die) de plus un vent chaud de face me ralentit fortement. Je vais tant bien que mal jusqu'à Poyols où attaque ici les premiers hectomètres du col de Prémol avec de beaux virages assez pentus. Le ciel est maintenant complètement dégagé et le soleil fait bien sentir que nous sommes en été, je n'ai plus qu'une gorgé dans mon bidon et fort heureusement j'arrive à Jonchères.

Plaque de Cocher de Jonchères         -     Le groupe de Gapençais

DSCF4778.JPGDSCF4779.JPG

J'y retrouve 2 des membres du club de Gap qui m'avait doublé dans la montée et qui attendent le reste de la bande. Blachères est un tout petit village et il nous faut les explications d'une habitante pour nous ravitailler en eau. J'apprends également que nous ne sommes pas au sommet du Prémol, nous devons d'abord redescendre légèrement pour ensuite remonter de 2 km pour enfin atteindre le col.

Une nouvelle face pour moi du Prémol (963) -    La fin du Groupe de Gap

DSCF4780.JPGDSCF4782.JPG

Je découvrais donc pour la première fois cette face que j'avais descendu il y a 12 ans mais que je n'avais jamais gravi, il me reste maintenant à me laisser descendre jusqu'à Bellegarde en Diois puis Establet mais le vent qui s'appelle ici la bise (dixit notre Jonchèroise) vient m'obliger à appuyer sur les pédales en pleine descente . C'est à partir de La Charce qu'Eole se calme un peu et s'arrête presque à La Motte où je ferais le plein du bidon avant d'attaquer mon "presque" dernier col : le Pré-Guittard.

Rocher de St Auban                     -   Le plan d'eau du Pas des Ondes

DSCF4783.JPGDSCF4784.JPG

Les 3 premiers km se font dans l'euphorie et l'allégresse illusoires d'une topette Feuilloux "coup de feu" hélas après c'est plutôt coup de bambou et je dois m'employer sur cette face du Pré-Guittard que je ne connais là aussi pas tellement, plus habitué à arriver dans l'autre sens voire bifurquer avant vers le col de la Pertie. En plus mon unique bidon s'épuise dangeureusement et je vais même manquer d'eau dans le dernier km avant le col  et oui je sais il vaut mieux 2 bidons mais bon avec cette chaleur le premier chauffe déjà presque avant d'avoir pu le finir alors vous imaginez le second ?

Côté bois                                 -       Côté tôle à vous de voir 

DSCF4787.JPGDSCF4788.JPG

Finalement j'arrive à bout de ce col pas si dur que ça mais rendu difficile par la forte chaleur de ce début d'après midi, en plus il est de toute beauté avec un horizon bien dégagé sur la montagne de Longue Serre, je me régale les yeux .

Me voilà revenu au départ de la Roanne -  La boucle est presque bouclée 

DSCF4789.JPGDSCF4792

Par contre côté jambes c'est moins bien et je vais m'apercevoir très vite que j'ai fait une petite erreur topographique, en effet je pensais n'avoir plus qu'à me laisser descendre sans pédaler jusqu'à Bouvières mais pas du tout  je dois d'abord passer par Gumiane où heureusement je trouverais de l'eau pour ensuite remonter vers le col de Lescou. Il est vrai sur 2 km seulement mais quand on en a plein les pattes ... L'eau de Gumiane m'a fait du bien (je ne sais pas si c'est la même qu'à Lourdes ?) et cela me permet malgré tout d'arriver au sommet plutôt frais. Là pour de bon je me laisse glisser jusqu'à Bouvières.

Plaque de Crupies village étape          -       Celle là indique une variante pour la Chaudière !

DSCF4797.JPGDSCF4796.JPG

Et voilà un parcours plutôt court mais de toute beauté avec pleins de nouveautés pour moi, même si ce sont des routes que j'emprunte régulièrement, et aussi des rencontres bien sympathiques : le col de Lescou (un connu), le col de Muse (une première) par son côté facile, le col de Pennes et celui de Prémol par une nouvelle face et enfin le Pré-Guittard dont je ne me rappelle pas mon dernier passage. 100 % en Drôme et 100 % beauté des paysages et du plaisir de rouler.

Commentaires

cestdurlevelo 07/08/2012 14:26

Belle sortie grimpante ! Quand ça dépasse 2000m de D+ c'est forcément 'du lourd' ! Bravo à toi. Et tu as allié l'utile à l'agréable avec toutes ces rencontres de cyclos... tu fais du
networking/réseautage c'est ça?! :)
Je ne connais que certains de ces villages/cols (ceux qui se trouvent le plus au nord de ta boucle, j'imagine?) mais pour ceux que je reconnais, j'en garde un souvenir fantastique.
Continues bien, et content de voir que les congés te (re?)donnent l'envie de rouler !

l'Ange Blanc 15/08/2012 13:58



slt Baptiste, oui tu connais bien le coin puisque j'ai pu lire sur ton blog un article ou deux qui y font référence, surtout vers Chalencon et col de Volvent ... oui de belles rencontres je vais
faire des cartes de visites pour mon blog et les distribuer  merc pour ton message.



cyclotourisme-kesako 05/08/2012 20:31

belles sortie sur des routes que je connais par coeur.
A l'occasion, montes le col de Pennes per le village de Pennes, il faut descendre la vallée de la Roanne pour le prendre plus bas. Bonnes vacances alain késako

l'Ange Blanc 15/08/2012 13:55



slt Alain, oui je compte revenir rapidement sur ce col et effectuer la montée par le côté que tu m'indiques, j'irai d'ailleurs peut être ce vendredi, merci pour l'info et pour ton passage sur le
blog. Gil.



Brigitte 04/08/2012 19:08

Ton parcours est magnifique, ta montée à Pré Guitard et Lescou avec la chaleur me rappelle mon retour de Sisteron (un peu moins chaud et il était 18h, mais avec vent de face )
Je me suis creusée la tête pour trouver des indices concernant notre non-rencontre.
Le voile nuageux confirme bien que nous avions surement un retard sur toi, car pour nous il s'est dissipé juste en bas de notre montée. Mais on montait peut-être déjà, quand tu descendais !
Le truc, c'est que tu es descendu sur Jansac, et qu'on montait de Barnave (le plus direct venant de Die)

l'Ange Blanc 04/08/2012 23:15



oui en plus je ne suis pas sur à 100 % de l'heure, c'est plus une estimation entre 11h30 et 12h30, effectivement le ciel s'était dégagé en montant, avant même le village d'Aucelon.


merci pour ton passage sur le blog.



Gerard BETTON 03/08/2012 22:54

En effet, la montée au col de Pennes la plus difficile part 1 km plus bas que le branchement de la route d'Aucelon, quand on descend la vallée de la Roanne : une montée de 606m D+ en 6,9 km , soit
8,78% de moyenne, avec des passages à pus de 10%.Difficile, mais superbe.
Je l'ai monté très souvent, dont une fois avec la neige dans la descente vers Barnave, côté nord.
http://gerard.betton.over-blog.com/article-souvenir-un-col-de-pennes-perilleux-le-13-mars-2010-61194961.html

Un autre CR (moins périlleux) :
http://gerard.betton.over-blog.com/article-col-de-pennes-par-la-roanne-81704064.html

PS : je t'ai piqué la plaque de cocher de Jonchères.

Bonne continuation

l'Ange Blanc 03/08/2012 23:38



bsr Gérard, merci pour ces précisions et détails et pour ton passage sur le blog.



Veloblan 03/08/2012 21:15

Effectivement, ca me parait beau le coin, je ne connais pas du tout, encore des endroits a découvrir, je n'aurai jamais le temps d'aller partout.

l'Ange Blanc 03/08/2012 22:07



et oui il y a tout: des petites routes, des cols à foison, du méditérranéen, des Alpes, du Vercors, de la D.P et quasiment personne à part des 2 roues, le paradis du vélo en somme, seul revers en
été on crame et l'après midi c'est presque de l'inconscience d'aller rouler... Vivement la Retraite !!!