Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Ange Blanc Cyclotouriste ou un peu plus sportif - Drôme Provençale - Mont Ventoux Géant de Provence - Haut Vaucluse - Hautes Alpes - Gard et Ardèche - Stage Vélo - GDD - Beau Cyclo Bollénois. Corima Drôme Provençale - La Drômoise

Col d'Aleyrac - Côte de la Citelle

l'Ange Blanc

24/03/12 - 92km - 907m

Ruines du Château de la Baume de Transit - Richerenches et ses rues médiévales.

DSCF1808.JPGDSCF1810.JPG

Ce samedi matin je pars pour rouler 2 heures maxi histoire de tourner les jambes avant d'affronter demain la Corima 2012. Je n'ai pas sorti le Kuota depuis le début de semaine et l'envie est là, le beau temps est aussi au rendez vous donc la matinée s'annonce agréable. Je traverse Bouchet, puis Baume de Transit avant de rentrer dans l'enclave des Papes par Richerenches. Je tourne un peu autour de Valréas avant de me décider à partir vers Taulignan. 

La Chapelle d'Aleyrac                       -     La belle fontaine / lavoir de La Touche

DSCF1812.JPGDSCF1814.JPG

Dans le village je dois en principe virer à gauche pour rentrer vers le sud et finir ainsi en roue libre en descendant tranquillement le faux plat qui mène jusqu'à Suze, mais non il fait tellement beau (je suis en court haut et bas) et je me dis que je monterai bien à Aleyrac... je passe par le 3ème côté qui est moins fréquenté et la route plus étroite et ombragée en été. Au sommet où je devrais là aussi descendre à gauche et bien je prends à droite direction La Bégude et ensuite direction Montélimar. Cette fois-ci, c'est décidé je tourne avant La Batie pour revenir par Portes en Valdaine puis La Touche où je fais le plein d'eau.

La plaque de Cocher de la Touche             - Une belle vue depuis le sommet de la Citelle

DSCF1813.JPGDSCF1816.JPG

Arrivé au village du Colombier je prends au plus court à gauche et en même temps je décide de tester la montée de la côte de la Citelle, 1ere difficulté de la Corima. Ce n'est pas raisonnable mais au point où j'en suis... et l'essentiel est que je me fasse plaisir: c'est le cas. Les jambes tournent super bien et la pente n'est pas bien méchante, je rencontre beaucoup de cyclos avec ce temps estival. Au sommet je prends le temps de discuter avec un sociétaire du club de Bourg St Andéol sous les éoliennes qui pourissent bien la vue... Enfin c'est la descente définitive vers Grignan puis Chamaret et enfin Suze la Rousse et 92 km au compteur avec près de 1000 m de dénivelé. Ce n'est pas la meilleure préparation pour demain (dimanche 25/03) mais tant pis pour la Corima de toute façon je ne vise pas de chrono...

Commentaires

grimpeur-du-84 10/02/2014 15:22

tu sait que tu as découvert une plaque à la Touche ? le Monsieur qui gère le site internet des plaques de cocher de la Drome, ne l'avais pas celle-ci ! incroyable, je lui ait envoyer, en donnant ton nom et ton blog, bravo ;)

http://plaques.de.cochers.pagesperso-orange.fr/photos.htm

grimpeur-du-84 11/02/2014 07:49

ok

l'ange blanc (gil) 10/02/2014 18:23

apparemment il a du "piquer" quelques clichés sur mon blog car je reconnais quelques clichés mais il ne cite jamais la source, ni pour celle de la Touche d'ailleurs... En général je les envoie à Gérard Beton qui a créé une rubrique sur son blog.

favre 01/04/2012 12:15

Bravo à l'ange blanc a défaut de devenir un pro tu as une superbe reconvertion comme chroniqueur sportif et comme ambassadeur de la drome provencal
sur la photo je vois une personne en rouge qui t'accompagne il a l'air d'avoir une superbe fluidité sur le vélo peut etre un champion !!!!

l'Ange Blanc 02/04/2012 21:17



Salut Néné, un champion en devenir peut etre ... le rouge lui va bien en tout cas !!!



Olivier Buisson 29/03/2012 19:32

Bravo pour avoir bien profité de ta matinée malgré la Corima du dimanche , tu as fait le bon choix !

l'Ange Blanc 29/03/2012 19:58



Slt Olivier, et oui samedi je n'avais pas envie de rentrer et obstinément je partais toujours du côté opposé où la raison devait me guider. Mais dimanche matin après la montée de la Citelle j'ai
bien cru que j'allais regretter cette frénésie de rouler la veille, finalement je pense que c'est plus le stress du départ et l'allure rapide et inhabituelle chez moi qui m'ont fait peur dans le
début de la Corima. Merci pour ton petit mot.