Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Ange Blanc Cyclotouriste ou un peu plus sportif - Drôme Provençale - Mont Ventoux Géant de Provence - Haut Vaucluse - Hautes Alpes - Gard et Ardèche - Stage Vélo - GDD - Beau Cyclo Bollénois. Corima Drôme Provençale - La Drômoise

Chaudière, Roanne, Col de Pennes, Col de Muse ...

l'Ange Blanc

17/08/12 - 122 km - 2442 m

11 ° au mois d'août !!!      et        - Des Salers !!! c'est l'Auvergne

DSCN0417.JPGDSCN0418.JPG

Et bien non je ne suis pas encore allé au beau pays de Véloblan, j'ai juste pris le fourgon pour me rendre au petit village de Montjoux d'ou je suis parti vers 7h20 avec seulement des manchettes et je peux dire que les premiers km ont piqués (même aux mains) c'est quoi ce pays ? Après la rapide traversée de La Paillette je monte au Serre de Turc puis c'est la descente vers Dieulefît, je ne traverserai pas la cité "Potière" mais je prends tout de suite à droite, direction Comps. C'est une petite route qui monte de façon régulière, je l'ai emprunté lors de la dernière Corima mais côté descente, mais franchement je la trouve vraiment agréable à grimper dans cette fraicheur et ce calme de cathédrale. A Comps il y a un superbe château, mais planté en plein devant (de mon côté) un grand bâtiment agricole bouche la vue, je me demande comment le propriétaire a fait pour obtenir un permis pour planter là son truc en tôle ? C'est bien dommage... Cette route permet d'arriver directement au-dessus de Bourdeaux à à peine 2 km de descente.

A gauche les 3 Becs et le Col La Chaudière -   les mêmes plus prêt

DSCN0420.JPGDSCN0421.JPG

Après Bourdeaux il me faut prendre la direction de Saou puis prendre à droite vers Bézaudun d'où démarre l'ascension de la Chaudière. Pour l'instant la route est à l'ombre (ce sera ainsi jusqu'au bout) et je ne risque pas de surchauffe, néanmoins la pente est plutôt raide et me semble même plus difficile que par le versant nord que j'ai gravi il y a quelques semaines. Mais bon il ne faut pas se fier aux sensations d'un jour, qui peut être sans... le mieux est de demander à Gérard le spécialiste de la Chaudière et qui normalement doit en être à sa 8ème (Août) montée pour cette année 

Bourdeaux qui rétrécit ...             - Et la belle vue depuis le sommet 

DSCN0423.JPGDSCN0424.JPG

Ce beau col "solitaire" demande quelques efforts pour s'apprivoiser mais la récompense d'une belle vue sur le Diois et le Vercors et même plus loin nous attend en haut. C'est d'ailleurs un paradis pour les randonneurs et le parking au pied des sentiers est déjà plein ce matin.

La Drôme (ou ce qu'il en reste) -  Nous sommes au pays de la Clairette de Die

DSCN0426.JPGDSCN0430.JPG

Maintenant il me reste à glisser tranquillement jusqu'à Saillans non sans m'arrêter au hameau des Auberts pour y découvrir ce que je cherchais : un point d'eau juste devant l'entrée du petit cimetière. Un plein plus tard je me trouve au bord de la Drôme dont le niveau "bas" est bien inquiétant, je bifurque à droite au pont d'Espenel pour prendre la vallée de la Roanne toujours aussi belle.

Église de St Benoit en Diois           -  Les Tunnels ouverts de la Roanne 

DSCN0429DSCN0431.JPG

Je me répète mais je trouve vraiment cet endroit magnifique et l'entrée dans la petite commune de St Benoit en Diois ne vient pas me démentir. A partir de là on est plutôt dans des gorges au plus près du petit torrent, je passe sous quelques tunnels ouverts sur la Roanne et je me régale.

Ombre, lumière et fraîcheur ...    -  Là les affaires sérieuses commencent 

DSCN0434.JPGDSCN0435.JPG

Les bassines formées au fil des siècles par le courant me font un appel du pied mais je résiste d'autant que mon programme n'est pas terminé et il me reste le plat de résistance. En effet comme prévu après mon ascension du col des Pennes pas Aucelon il y a 15 jours, je me suis promis de revenir pour gravir ce côté réputé plus difficile. Et bien je dois constater que l'on ne m'a pas menti et j'en ai eu pour mon "argent" les guibolles vont s'en souvenir pendant 2 ou 3 jours ... A peine la D135 quittée le décors est planté et on s'élève rapidement au-dessus de la Roanne, en 3 virages et 1 km le compteur affiche 90 m de plus  . Et ça va être comme cela une bonne partie de la montée, notamment au-dessus du hameau de Pennes le Sec.

Le maillot du CSC au Pennes           - Brian un Anglais qui n'est pas belge 

DSCN0437.JPGDSC08851_19-08-2012.jpg

Dans le col je me fais enrhumer par un cyclo que je prends pour un belge à son accent quand il me dit bonjour mais une fois au sommet d'où il prend des photos il m'apprend qu'il est Anglais et qu'il a mis 5 jours pour arriver à Die depuis St Malo, à vélo et sans assistance. Après le TdF, les J.O voilà maintenant que ces Rosbeff viennent nous mettre minables en Provence  En tous cas il est bien sympathique et l'on se prend respectivement en photo mais chacun avec son appareil aussi je n'ai pas de cliché pour le mettre dans le blog !

Et bien j'ai eu la bonne surprise de recvoir un commentaire d'Angletterre !!! c'est Brian (l'Anglais qui m'a enrhumé... dans le col de Pennes) qui a eu la bonne idée de venir sur mon blog, et la gentillesse de laisser un commentaire. Ainsi il a pu me faire passer une photo de lui au sommet de ce beau col pour que je puisse illustrer mon récit. Encore merci Brian et j'espère lire quelques fois tes commentaires sur mon blog.

Je rebrousse chemin sur 800 m pour tourner à gauche et filer sur Aucelon. Là aussi le paysage est de toute beauté, tout y est : la montagne, les falaises, la route sinueuse bordée de murets en pierres, les gorges et le petit village sorti de nulle part mais où on trouve un poteau d'eau pour refaire les niveaux.

Un renard hagard !!!                    -        Plaque de Pradelle

DSCN0439.JPGDSCN0440.JPG

Rencontre surprise: un renard sur la route qui en plus me regarde s'en bouger, j'ai le temps de sortir l'APN mais à son second regard le renard réalise que cette étrange créature casquée à lunettes et un bipède monté sur une drôle de machine et il file sans que je puisse zoomer. J'ai d'ailleurs vu beaucoup de gibiers avant ce prédateur: un beau lièvre dans des chaumes, des lapins dans une luzerne, 3 jeunes perdreaux dans la Chaudière, ça fait plaisir. Me voilà revenu sur la D135 et j'arrive à Pradelle que je traverse direction St Nazaire le Désert.

Col de Muse face "Dure"            -     Ah ces fils électriques !!!

DSCN0443.JPGDSCN0445.JPG

Je suis au pied d'un col que j'ai gravi pour la 1ere fois le 02/08 mais par son côté facile donc je décide de m'attaquer à la face dite "dure". Et c'est bien le cas avec de bons pourcentages et surtout une chaleur qui se fait bien sentir renvoyée par réverbération par les roches qui bordent le bord droit. Après le col des Pennes ce n'est pas une sinécure mais le sommet arrive enfin, ouf.

Ça sent l'écurie                       -    27 ° d'amplitude, fai caud pitchoun 

DSCN0447.JPGDSCN0451.JPG

Je ne croise d'ailleurs personne ni dans un sens ni dans l'autre, je rejoins à nouveau la D135 pour finir la montée du col de Lescou mais dont je n'ai que les 500 derniers mètres à exécuter. Je me retrouve donc rapidement dans la descente vers Bouvières puis je continue sur Crupies avec un vent de face habituel. Il me reste le pousse café avec la petite côte de Vesc mais elle n'est pas difficile et elle sera avalée (un peu fanfaron) rapidement. Dans le village je consulte le thermo qui affiche presque 39 ° soit 27 ° d'amplitude par rapport à ce matin. Mais bon si on est à peu près à une altitude similaire et sur la même latitude, on a 6 heures d'écart et je suis en plein soleil, donc on ne peut guère comparer. Le bilan de cette journée est que j'ai un peu mal aux quilles, la canicule annoncée n'est finalement pas arrivée, heureusement, il faut que je fasse encore une belle sortie avant le 25/08 pour être prêt sur le grand parcours de la Vercors Drôme, si c'est celui-ci que je choisi... et sinon le parcours est superbe tout simplement.

Commentaires

Brian Moore 25/08/2012 22:05

Bonjour .... je suis l'Anglais qui n'est pas un Belge! (Col de Pennes). Merci votres mots ... mais, malheureusement, mon français n'est pas si bon que je pensais, parce j'ai passé CINQ jours en
faisant le trajet de St Malo à Die! Mais, en tout cas, je suis très heureux que j'ai vous rencontré, et merçi votre blog - il est très bon!

l'Ange Blanc 26/08/2012 09:28



bonjour Brian, quelle surprise !!! je suis vraiment content de te lire, pour ton trajet 2 jours ou 5 jours c'est de tout façon déjà une superbe aventure qu'il faut faire. Je ne sais pas comment
tu as trouvé le blog, peut être en cherchant des informations sur la région de Die ou de la Roanne, en tous cas c'est une agréable surprise. Peux tu m'envoyer la photo de toi que j'ai pris au
sommet du col de Pennes? ainsi je pourrais, si tu es ok, la mettre dans mon blog.


Merci pour ton message et si tu reviens dans la Drôme ou le Vaucluse n'hésites pas à m'appeler. voici mon adresse email : gil.veyrier@laposte.fr


Amicalement.



Gerard BETTON 21/08/2012 17:11

Je monte bien plus souvent le versant nord par Saillans, sutué à 15 km de chez moi.Il y a 5 km difficiles jusqu'aux Auberts, ensuite les 7 kms qui suivent sont plus tranquilles (sauf un passage
d'un km à 8%/9%).La montée est donc facile à gérer. Sur le versant sud, on part de plus haut, certes, (400m), mais la distance est plus courte. Presque en faux-plat montant jusqu'à Bézaudun,je
trouve la montée pénible par la suite (à découvert, pas d'ombre, gros pourcentages par moments, moins régulier). Je préfère la montée par Saillans. @+

l'Ange Blanc 21/08/2012 18:49



C'est la sensation que j'ai eu lors de mes 2 ascensions, par contre j'ai eu de l'ombre pour la face sud car j'ai emprunté ce côté tôt dans la matinée. Merci pour ces précisions. A plus.



Gerard BETTON 20/08/2012 22:06

Salut.C'est un superbe circuit, bien costaud, et magnifique. En juillet 2010, j'avais enchainé ces 3 cols avec mon fils, dans un sens différent.Saillans (D/A),Col de la Chaudière,Bourdeaux,col de
Muse, St Nazaire, col de Pennes,descente par Aucelon, vallée de la Roanne, Saillans : 93 km et 2030m D+. Je confirme : la montée du col de Pennes par la Roanne est terrible. Pour la Chaudière, je
devrais en être à 8 grimpées (comme tu le dis), mais mon compteur est resté bloqué à 6, pour différentes raisons. Je vais pas tarder à remédier à ça.Par ailleurs, mon blog est un peu en sommeil.

l'Ange Blanc 21/08/2012 08:00



Slt Gérard, peux tu me dire quelle face est la plus difficile pour la Chaudière? Merci pour ton passage. Gil.



VercorsChambaranSport 19/08/2012 18:32

Toujours la même question au sujet des cols .....lequel est le plus dur etc .......rien n'est dur , seul la vitesse à laquelle on veut le monter donne la difficulté au col .....si on fait 200 m de
plat en marchant tranquillement bière à la main on trouve cette distance hyper facile , par contre en mettant 20 secondes en courant à fond cela change la donne ...c'est pareil pour le vélo ....

l'Ange Blanc 19/08/2012 18:48



pour ma part je descends plus facilement..............bière à la main 



Vincent 19/08/2012 15:56

Salut l'Ange Blanc.

Quel beau circuit tu as fait en enchaînant Chaudière,Pennes et Muse. Remonter la vallée de la Roanne est la cerise sur le gâteau. On en prend plein les yeux. C'est un pur bonheur.

Cet été, j'y suis resté deux semaines en privilégiant le VTT, n'ayant pas trouvé de vélos de route à louer. I'll be back !

a+
V.

l'Ange Blanc 19/08/2012 18:40



salut Vincent, je suis absolument de ton avis, j'adore cette vallée et toutes les montagnes qui la bordent. Pour la location de vélo route tu peux trouver un choix important à Malaucène mais cela
fait peut être loin de ton coin de villégiature ? Merci pour ton passage, je suis en train de visionner tes articles infidélités drômoises.



cyclotourisme-kesako 18/08/2012 17:03

impossible, l'adresse mail ne fonctionne pas

l'Ange Blanc 19/08/2012 06:38



bizarre, je reçois bien des messages et je peux en envoyer ?



cyclotourisme-kesako 18/08/2012 13:07

eh bien voilà une belle sortie et surtout un beau dénivelé. Heureusement pour toi que tu n'as pas eu la chaleur tout le long du parcours. Je n'ai jamais fait tous ces cols en enfilade. Bravo. je ne
t'avais pas menti sur la dureté du Pennes. Au fait: ton adresse mail ne fonctionne pas, bizarre!!!! alain kesako

l'Ange Blanc 18/08/2012 15:12



bonjour Alain, oui tous les avis convergés sur la difficulté de cette montée par cette face. Mon adresse : gil.veyrier@laposte.net.