Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Ange Blanc Cyclotouriste ou un peu plus sportif - Drôme Provençale - Mont Ventoux Géant de Provence - Haut Vaucluse - Hautes Alpes - Gard et Ardèche - Stage Vélo - GDD - Beau Cyclo Bollénois. Corima Drôme Provençale - La Drômoise

Buiscyclette J -1 et les Tontons Flingueurs !!!

l'Ange Blanc

12/05/2012 - 133 km - 2460 m

Le petit + quand on part tôt ...               -   Le Ventoux encore endormi.

DSCF5362.JPGDSCF5363.JPG

Réveil à 5h45, "gonflé" à bloc, les affaires sont prêtes depuis la veille et le vélo déjà dans le fourgon, aussi quand je pars en direction de l'Est j'ai droit à un magnifique lever de soleil par dessus les collines entre la Lance et le Géant de Provence. C'est bien je suis largement dans les temps pour ma première Buiscyclette...

Chargement des "gros crampons"              -   Les 3 Tontons Flingueurs !!!

DSCF5364.JPGDSCF5366.JPG

En arrivant à Buis c'est déjà l'effervescence, les 100 participants aux Transbaronnies (VTT sur 2 jours) sont en train de confier leurs montures à l'organisation qui va les emmener au point de départ (Rémuzat) de ce raid au coeur des Baronnies Provençales. Pour ma part je me dirige vers le bureau des inscriptions, bulletin en main pour retirer ma plaque et mon parcours et surprise je suis en avance...... d'1 jour !!! Aussi autour de moi je fais le constat qu'il n'y a que des VTTistes, je suis résigné et décidé à faire le circuit tout seul et sans ravito car la journée s'annonce de toute beauté pour le vélo. Pendant ce temps je vois arriver d'autres cyclos qui comme moi (je suis rassuré) se sont inscrits par le biais de VELO 101 et ont lu la date du 12/05. Le président du club de Buis nous fait d'ailleurs part de beaucoup d'appels de cyclos qui avaient un doute sur le jour de la rando, très gentiment il propose de nous rembourser. Certains des nouveaux arrivants souhaitent, comme moi, faire le grand parcours, ainsi nous nous retrouvons une joyeuse équipe de 4 avec le roadbook en poche pour partir à l'assaut des cols des Baronnies. Parmi mes compagnons "d'infortune" j'ai le plaisir de retrouver "l'Orangeois" qui m'avait accompagné 3 semaines plus tôt jusqu'à Ste Jalle (voir article du 28 avril) et sur qui je peux maintenant mettre un prénom: Gérard. Avec nous il y a Christian ami de Gérard et Jean qui vient de Pont St Esprit. A 8h00 c'est parti et nous sommes tout de suite dans le vif du sujet avec l'ascension du col d'Ey par sa face, théoriquement, la plus dure mais que j'affectionne.

N° 2 Soubeyrand 994 m                       - N° 4 Pierre-Vesce (un mange Mollets...)

DSCF5368.JPGDSCF5369.JPG

Une petite présentation de mes 3 compagnons: honneur au plus "expérimenté" Gérard 63 ans longiligne et affûté comme une lame de rasoir, son copain Christian 61 ans petit gabarit et grand grimpeur, enfin Jean 60 ans dans l'année, coureur fin et élégant et très efficace sur tous les terrains. Une belle triplette de joyeux sexagénaires "gavés" de vélo et qui vont me traîner comme un boulet toute la journée en m'attendant patiemment et sympathiquement en haut de chaque col. Nous passons d'ailleurs le second Soubeyrand en compagnie d'un autre Vauclusien de Piolenc dont j'ai oublié le prénom, qu'il m'en excuse et si tu lis mon résumé n'hésite pas à me laisser un commentaire pour que je rectifie. C'est le 2ème d'une longue série puisque nous avons 8 cols au total à escalader, après la descente nous nous retrouvons sur la D94 direction Verclause. Nous prenons à droite, dans le village, la D116 direction Laux-Montaux pour un long faux plat montant. Avant d'arriver dans Laux nous attaquons le col du Reychasset par une pente assez sévère qui nous emmène ainsi en haut de la 3ème difficulté à 1052 m. Pas le temps de véritablement récupérer car après la courte descente qui arrive à Villebois les Pins nous prenons à droite (en mettant tout à gauche) pour attaquer un épouvantail: le col de Pierre Vesce, une sacré vacherie... Gérard et Jean, malgré la difficulté, s'envolent dans les virages à 17 - 18%, Christian qui en garde sous la pédale est juste derrière eux, quand à moi je prends un sacré coup de bambou et j'avance péniblement à 6.5 km/h, j'ai le temps d'admirer le paysage... Je parviens enfin à me hisser au sommet d'où je me régale à la vue qui s'offre à moi: à droite La Perty que j'ai emprunté il y a 2 semaines et à gauche Laborel.

Début de descente du Pierre Vesce           -  Gérard en pleine séance de réflexologie !!!

DSCF5370.JPGDSCF5372.JPG

Comme nous ne bénéficions pas de points de ravito nous cherchons à Laborel où nous ravitailler, pas de boulangerie dans cette petite commune mais un café, restaurant, hôtel : Les Tilleuls qui nous accueille. Nous pourrons refaire ainsi les niveaux, liquide et solide. Un café "à l'ancienne" qui a d'ailleurs conservé les tarifs d'avant l'Euro: Bière, sandwich jambon/fromage et café pour 6 euros !!! cyclos si vous passez par là n'hésitez pas à vous arrêter. Gérard après un massage des pieds (G. Tron fait des adeptes...) et un bon bain de soleil (47 °) sonne le départ et voici une nouvelle partie de manivelles puisque nous attaquons immédiatement par le St Jean...

N° 5 Col de St Jean 1158 m                 - Une des plus belles descentes de la région !!!

DSCF5374.JPGDSCF5377.JPG

Je ne l'avais gravi qu'une seule fois et j'en gardais un souvenir difficile aussi je redoutais ce 5ème col, finalement ce n'est pas aussi dur que je pensais (fanfaron) et en plus avec l'aide de Christian resté à mes côtés la montée s'est faite sereinement. Il faut dire aussi que ce n'est pas la face la plus difficile, d'ailleurs au sommet nous pourrons admirer la descente vers Egalayes qui est splendide (le mot est faible) et particulièrement pentue...

Nécropole Nationale d'Egalayes (le souvenir)  -   N° 6 Col de Macuègne 1068 m

DSCF5378.JPGDSCF5379.JPG

En bas du col, la route passe juste devant la nécropole d'Egalayes, Cimetière National Militaire qui rend hommage aux 35 maquisards ayant été fusillés par les Allemands le 22 février 1944. « Aux morts du Maquis Ventoux - A ceux d'Izon-la-Bruisse » et comporte 17 sépultures. Comme pour le Vercors, ces montagnes du sud de la Drôme ont eu elles aussi, malheureusement, leurs martyrs et sacrifiés. Après la photo pour le souvenir je file et essaye de rattraper mes camarades car nous allons affronter (1 seule fois) un vent de face dans la vallée de la Méouge. C'est une partie longue et difficile d'une route toute droite, enfin nous arrivons à Séderon encore endormi avant l'arrivée des touristes cet été. Après la traversée du village c'est à droite et 4 km de grimpette pour atteindre le "dernier costaud" de la journée : le Macuègne à 1068 m. Nous réalisons la montée groupés, mes compagnons ayant serrés le frein à main de leur destrier...

Christian qui sort de Montbrun les bains.           -     Dans la descente du Fontaube

DSCF5393.JPGDSCF5400.JPG

A Montbrun les Bains Gérard paye la tournée de bières pour compenser la perte en sels minéraux puis l'on repart dans la vallée du Toulourenc, juste quelques km car à peine passer dans le Vaucluse on bifurque à droite pour les dernières montées du jour : les cols des Aires (n°7) et de Fontaube (n°8). C'est presque une "formalité" surtout pour le Fontaube 655 m qui s'enchaîne quasiment sans dénivelé derrière le col des Aires 640 m. Sa descente est celle d'un véritable collet de montagne avec de beaux lacets très techniques, le revêtement: nickel depuis le passage du Tour de France. Cela annonce la fin de la sortie puisqu'après le village d'Eygaliers c'est retour sur la D5 qui nous ramène à Buis les Baronnies.

Repos des Guerriers !!!                                     -      Côté Pile c'est la même chose !!!

DSCF5401.JPGDSCF5402.JPG

Et voilà: fin d'une belle aventure complètement improvisée, et après 8 heures de vélo c'est autour d'une nouvelle bière que nous conclurons cette journée 100 % vélo et amitiés. Christian et Gérard nous racontent leurs nombreux brevets montagnards et leur dernier Paris Brest Paris, quand à Jean, lui aussi en "pré" retraite il vient de se faire 150 km dans le Coiron il y a 2 jours, comme dirait Véloblan: Vive la Retraite. Merci à mes compagnons du jour et rendez vous est pris pour d'autres belles sorties.

Commentaires

Renarde 19/05/2012 21:22

Superbe sortie avec le beau temps ! Le col de Pierre-Vesce a l'air terrible !

l'Ange Blanc 19/05/2012 23:22



bsr Brigitte, oui un temps splendide et un parcours somptueux, le Pierre Vesce heureusement assez court car ce n'est pas une sinicure ... merci pour ton message.



Veloblan 17/05/2012 22:35

Salut
J'ai participé une fois a la Buiscyclette à VTT, je me souviens que ca collait ( de la glaise) je ne savais pas qu'il y avait un parcours cyclo, belle balade!

l'Ange Blanc 19/05/2012 23:19



bsr, effectivement c'est l'esprit VTT qui prédomine et les pneux à crampons sont bien plus nombreux que les cyclos. Mais Buis est  aussi un point stratégique d'une multitude de parcours et
de presque tous les cols de la D.P. Merci pour ton passage.



Hubert PIOT 16/05/2012 22:07

Personnellement, j'ai découvert dimanche et non samedi ! la Buiscyclette 105 km avec les col de Perty (sympa à gravir) puis St Jean et Macuègne avec un Ardèchois rencontré en route. J'ai également
apprécié les descentes des cols St Jean et surtout Macuègne avec le Ventoux en point de mire.
Un seul regret par rapport à des cyclosportives, un manque d'effectif pour rouler en petit peloton.
A l'année prochaine.

l'Ange Blanc 16/05/2012 22:24



Bsr Hubert, un bel enchaînement que la Perty, St Jean et Macuègne, avec comme tu le dis de belles descentes et une vue magnifique sur le Ventoux. La Buiscyclette c'est surtout une épreuve VTT
même si elle s'ouvre aux cyclos. Dommage ce peu de routiers car la région vaut vraiment d'être découverte, merci pour ton message et passage sur le blog.



Philippe 07 14/05/2012 21:28

Au moins tu n'était pas en retard! J'y suis allé une fois a la buicyclette et je pense que tu n'a rien perdu de ta journée entre pot! Jeudi on devrait etre si tout va bien dans le sud drome à st
paul 3 chateaux pour la randonnée de la truffe tu connais? Bonne semaine

l'Ange Blanc 14/05/2012 21:48



slt Philippe, la rando de la Truffe une organisation sympa dans le Tricastin mais je ne pourrai y participer car je descends à la mer, c'est dommage on aurait pu faire une partie de route
ensemble ou en tous cas faire connaissance. Merci de ta visite, bonne semaine.



Pat 13/05/2012 21:59

il faut faire homologuer cette expression, on reconnaitra ainsi les cols de provence

l'Ange Blanc 13/05/2012 22:27



et bien je vais déjà continuer à l'utiliser chaque fois que nécessaire sur mon blog. Merci pour ton passage.



Pat 13/05/2012 21:33

encore un bel épisode illustré par de croustillants commentaires; une question : c'est quoi un "mange mollet"?

l'Ange Blanc 13/05/2012 21:57



une expression que j'emploie pour désigner un col ou une montée particulièrement difficile et dont tes jambes se souviennent longtemps après le passage du sommet...