Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Ange Blanc Cyclotouriste ou un peu plus sportif - Drôme Provençale - Mont Ventoux Géant de Provence - Haut Vaucluse - Hautes Alpes - Gard et Ardèche - Stage Vélo - GDD - Beau Cyclo Bollénois. Corima Drôme Provençale - La Drômoise

Une Ardèche grandiose avec les amis Gégé et Alain (acte 2)

l'Ange Blanc

Fidèles lecteurs... oui j'ai remis le couvert et me voilà à nouveau dans mon fourgon Peugeot, 16 ans d'âge, pour rallier St Privat où m'attend Gégé qui après notre sortie écourtée pour cause de casse sur mon tout nouveau Giant, m'a fait l'amitié de retracer un parcours pour visiter des coins splendides de l'Ardèche et d'aller enfin, revoir le village des mes vacances ardéchoises d'il y a 45 ans !!! Cette fois-ci ce n'est plus Bruno du Lac qui m'accompagne mais Alain plus connu sous le nom de Karl tant son goût pour les tenues de vélos est mondialement reconnu... :-)

Grosse partie de manivelles aujourd'hui avec une brochette de cols inédite et à rallonge...
Grosse partie de manivelles aujourd'hui avec une brochette de cols inédite et à rallonge...Grosse partie de manivelles aujourd'hui avec une brochette de cols inédite et à rallonge...
Grosse partie de manivelles aujourd'hui avec une brochette de cols inédite et à rallonge...

Grosse partie de manivelles aujourd'hui avec une brochette de cols inédite et à rallonge...

Des montagnes, des vallées, des petites routes et des villages perdus voilà le programme !Des montagnes, des vallées, des petites routes et des villages perdus voilà le programme !Des montagnes, des vallées, des petites routes et des villages perdus voilà le programme !
Des montagnes, des vallées, des petites routes et des villages perdus voilà le programme !Des montagnes, des vallées, des petites routes et des villages perdus voilà le programme !

Des montagnes, des vallées, des petites routes et des villages perdus voilà le programme !

Et on grimpe, on grimpe .... 600, 650, 750, 850, 900, 1000, 1257 mètres ... et c'est pas fini !
Et on grimpe, on grimpe .... 600, 650, 750, 850, 900, 1000, 1257 mètres ... et c'est pas fini !Et on grimpe, on grimpe .... 600, 650, 750, 850, 900, 1000, 1257 mètres ... et c'est pas fini !
Et on grimpe, on grimpe .... 600, 650, 750, 850, 900, 1000, 1257 mètres ... et c'est pas fini !

Et on grimpe, on grimpe .... 600, 650, 750, 850, 900, 1000, 1257 mètres ... et c'est pas fini !

Pour cette seconde tentative Gégé nous fait partir toujours de St Privat avec également un passage à Vals les Bains mais à partir de la ville thermale le tracé va complètement changer. On continue cette fois-ci direction Antraigues sur Volane en montant tranquillement en température sur les cols faciles de Vals, Montagnac et de Genestelle. Après Antraigues nous n'en restons pas là et on suit à présent la route jusqu'à Labastide sur Bersogues par le col d'Aizac puis un autre col : de Moucheyres à 858 m, ça commence à faire et "c'est pas fini" ! Les paysages sont splendides, il y a de tout : des prairies, des vallées, des sucs... l'ensemble est plutôt vert même si la sécheresse sévit aussi sur les hauts plateaux. Prochaine étape : Burzet puis on grimpe, on grimpe encore jusqu'à Sagnes et Coudoulet et son col de la Barricaude à 1257 mètres. Maintenant prochain objectif : le Mont Gerbier des Joncs, il n'était pas prévu au programme mais nous ne sommes pas à une festivité près donc c'est parti, roulez jeunesse...

Passage sur la Loire qui prend sa source 4 km plus haut au pied du Mont Jerbier de Jonc.Passage sur la Loire qui prend sa source 4 km plus haut au pied du Mont Jerbier de Jonc.Passage sur la Loire qui prend sa source 4 km plus haut au pied du Mont Jerbier de Jonc.
Passage sur la Loire qui prend sa source 4 km plus haut au pied du Mont Jerbier de Jonc.

Passage sur la Loire qui prend sa source 4 km plus haut au pied du Mont Jerbier de Jonc.

1- le col du Gerbier. 2- La maison de la source de la Loire. 3- Plusieurs Sucs sur le plateau.
1- le col du Gerbier. 2- La maison de la source de la Loire. 3- Plusieurs Sucs sur le plateau.1- le col du Gerbier. 2- La maison de la source de la Loire. 3- Plusieurs Sucs sur le plateau.

1- le col du Gerbier. 2- La maison de la source de la Loire. 3- Plusieurs Sucs sur le plateau.

Une Ardèche grandiose avec les amis Gégé et Alain (acte 2)
Une Ardèche grandiose avec les amis Gégé et Alain (acte 2)
Une Ardèche grandiose avec les amis Gégé et Alain (acte 2)
Une Ardèche grandiose avec les amis Gégé et Alain (acte 2)
Une Ardèche grandiose avec les amis Gégé et Alain (acte 2)
Une Ardèche grandiose avec les amis Gégé et Alain (acte 2)

Après Sagnes et Coudoulet nous arrivons à un carrefour où passe la Loire, pour ses premiers pas, elle est minuscule, quand on pense à ce qu'elle devient une fois installée dans son lit dans le Val de Loire on a du mal à croire que c'est le même fleuve ! On monte les 4 km qui mènent à sa source, au Mont Gerbier de Jonc, il y a encore quelques commerces ouverts mais ce n'est pas la grande affluence. Il est midi aussi j'en profite pour acheter un casse croûte avant que l'on redescende vers un magnifique village : Cros de Géorand, Puis on va jusqu'à Ste Eulalie pour faire le plein d'eau et on poursuit par un chemin vicinal afin de rejoindre Usclades et Rieutord, c'est dans ce beau décor que nous mangerons notre casse dalle, au bord de la Loire sur l'aire de pique nique.

Ligne de Partage des eaux - Des paysages de Hte Montagne - La route qui mène au village du Roux. Ligne de Partage des eaux - Des paysages de Hte Montagne - La route qui mène au village du Roux.
Ligne de Partage des eaux - Des paysages de Hte Montagne - La route qui mène au village du Roux.
Ligne de Partage des eaux - Des paysages de Hte Montagne - La route qui mène au village du Roux. Ligne de Partage des eaux - Des paysages de Hte Montagne - La route qui mène au village du Roux.

Ligne de Partage des eaux - Des paysages de Hte Montagne - La route qui mène au village du Roux.

Le petit pont qui donne accès au village du Roux et ses rares maisons y compris la mairie.
Le petit pont qui donne accès au village du Roux et ses rares maisons y compris la mairie.Le petit pont qui donne accès au village du Roux et ses rares maisons y compris la mairie.
Le petit pont qui donne accès au village du Roux et ses rares maisons y compris la mairie.Le petit pont qui donne accès au village du Roux et ses rares maisons y compris la mairie.

Le petit pont qui donne accès au village du Roux et ses rares maisons y compris la mairie.

On quitte Le Roux par le CV qui descend au hameau du Roux Bas, au fond où coule la Fontalière.On quitte Le Roux par le CV qui descend au hameau du Roux Bas, au fond où coule la Fontalière.
On quitte Le Roux par le CV qui descend au hameau du Roux Bas, au fond où coule la Fontalière.
On quitte Le Roux par le CV qui descend au hameau du Roux Bas, au fond où coule la Fontalière.On quitte Le Roux par le CV qui descend au hameau du Roux Bas, au fond où coule la Fontalière.

On quitte Le Roux par le CV qui descend au hameau du Roux Bas, au fond où coule la Fontalière.

Karl nous fait un petit exercile de style dont il a le secret, passage au 2ème hameau du Roux.
Karl nous fait un petit exercile de style dont il a le secret, passage au 2ème hameau du Roux.Karl nous fait un petit exercile de style dont il a le secret, passage au 2ème hameau du Roux.

Karl nous fait un petit exercile de style dont il a le secret, passage au 2ème hameau du Roux.

Comme il se doit nous repartons, en montée, et oui c'est l'Ardèche et c'est rarement plat dans ce beau département ! Cette fois-ci nous arriverons sur la D110 directement par le plateau et on se retrouve juste au-dessus du village du Roux que l'on aperçoit lové au creux d'un vallon, à fleur de montagne. La semaine dernière l'aventure s'était arrêtée là pour moi avec mon dérailleur cassé, mais aujourd'hui je suis bien décidé à descendre dans ce minuscule bourg pour y retrouver de vieux vieux vieux souvenirs d'enfance... Nous voilà tous les 3 franchissant le petit pont sur la Fontalière puis on pénètre en "touriste" dans le village, je n'ai pas de mal à reconnaître les lieux car rien n'a changé dans le cœur du village, 2 maisons en pierres ont été rafraîchies mais pour le reste c'est pareil. Je retrouve même les noms sur 2 boîtes aux lettres que m'ont père m'avait indiqué, par contre personne dans les rues et ça semble bien calme aussi dans les chaumières... On voudrait bien tomber sur quelqu'un pour qu'il nous indique si la route qui descend au Roux Bas est carrossable jusqu'à la départementale car ça nous permettrait de passer par un nouvel itinéraire. Finalement on va voir un artisan qui travaille dans une RS, pour un vauclusien en plus ! Et qui est cycliste lui aussi, il a déjà pris ce CV et il nous précise que ça passe en faisant un peu attention sur quelques parties étroites...

On arrive juste avant Montpezat pour y récupérer la D536 qui nous amène à Vals par la rive gauche de l'Ardèche.On arrive juste avant Montpezat pour y récupérer la D536 qui nous amène à Vals par la rive gauche de l'Ardèche.
On arrive juste avant Montpezat pour y récupérer la D536 qui nous amène à Vals par la rive gauche de l'Ardèche.

On arrive juste avant Montpezat pour y récupérer la D536 qui nous amène à Vals par la rive gauche de l'Ardèche.

Dernier tour de pédale puis c'est l'arrivée (presque) avec une glace délicieuse au glacier Béatrix à Vals.Dernier tour de pédale puis c'est l'arrivée (presque) avec une glace délicieuse au glacier Béatrix à Vals.
Dernier tour de pédale puis c'est l'arrivée (presque) avec une glace délicieuse au glacier Béatrix à Vals.

Dernier tour de pédale puis c'est l'arrivée (presque) avec une glace délicieuse au glacier Béatrix à Vals.

On finit par "arracher" Gégé à sa discussion avec l'artisan (il est très bavard le Gégé...) puis on s'élance donc vers Le Roux Bas, c'est encore plus petit que le village (si c'est possible) mais tout aussi beau et pittoresque, on semble revenu dans les années 50 !!! Puis on traverse à nouveau la Fontalière (où je péchais avec mon père) pour passer dans un 2ème hammeau, qui lui aussi fait parti du Roux et à partir de là la route devient parfaite. On arrive à Montpezat puis à Vals les Bains en longeant l'Ardèche par sa rive gauche. Dans la cité thermale on se paye (merci Gégé) une glace délicieuse au glacier Béatrix, ce qui après 145 bornes est bien méritée... Il ne nous reste plus que 6 km de faux plats descendant pour revenir à la voiture à St Privat, le temps de remercier notre ami Breton de la Drôme pour son excellent parcours et pour sa conviviale compagnie. A bientôt pour de nouvelles aventures sur les routes du Gard peut être, que Gérard connait moins (si c'est possible...).

Commentaires

Gégé le Breton 28/09/2016 22:18

OK Gil pour le Vaucluse ou la Drôme provençale; je me suis mal exprimé précédemment; je voulais dire : pour la prochaine parution du guide Michelin..... :-))))

PS: je t'ai envoyé un mail concernant mes 2 dernières longues sorties.

l'ange blanc 29/09/2016 20:49

oui bien reçu Gégé.

grimpeur-du-26 28/09/2016 18:43

enfin, tu retrouve les vacances de ton enfance, ce village du roux est vraiment perdu et ça fait tout son charme (comme Teyssières...)
faudra qu'on s’organise une sortie avec Gégé, d'ici le mois prochain j'aurais ma voiture, on pourra donc se donner rendez vous n'importe ou entre Ardèche, nord drome ou hautes-alpes

grimpeur-du-26 30/09/2016 07:16

ok nickel

l'ange blanc 29/09/2016 20:38

nous avons fait les Gorges ll y a peu mais je crois que l'on peut y retourner avant la fin de l'année.

grimpeur-du-26 29/09/2016 07:13

oui vous devriez me voir plus souvent d'ici octobre ;)
je viendrait aussi si vous monter les gorges de l’Ardèche que je n'ai jamais prise à vélo

l'ange blanc 28/09/2016 21:30

Et oui un village qui se mérite, la route principale n'y passe pas, il faut aller le chercher et le découvrir... Bon on va te voir avec nous de temps en temps pour les sorties du GDD quand on passera par Grignan ou vers Nyons si tu as la voiture...

lariegeoise 28/09/2016 07:43

Et oui, que c'est beau de rouler sur ces magnifiques routes avec le soleil qui nous accompagnent encore. Profites bien car l'hiver va bien nous tomber dessus brutalement. Et puis tu es toujours bien accompagné.

l'ange blanc 28/09/2016 21:28

Ce n'est même plus l'été Indien chez nous, c'est l'été tout court, ce soir à 18h00 il faisait encore 28°, revers de la médaille une sécheresse comme à la fin des années 80 voir pire car en septembre la pluie revenait, là nous sommes bientôt en octobre...

Gégé le Breton 27/09/2016 23:05

Bonsoir Gil. Très heureux de t'avoir accompagné dans cette balade "souvenir d'enfance" même si l'on s'est pris à 2 fois pour la réussir..... Cette région d'Ardèche recèle bien encore de petites routes, de vallées et de paysages tout aussi beaux mais on se réserve ça pour la prochaine sortie du "guide Michelin".....:-))))).

l'ange blanc 28/09/2016 21:26

bien volontiers pour découvrir toutes ces petites routes, mais je crois que l'on va visiter un peu le Vaucluse pour changer un peu non ?