Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Ange Blanc Cyclotouriste ou un peu plus sportif - Drôme Provençale - Mont Ventoux Géant de Provence - Haut Vaucluse - Hautes Alpes - Gard et Ardèche - Stage Vélo - GDD - Beau Cyclo Bollénois. Corima Drôme Provençale - La Drômoise

24/07 : Magnifique incursion dans le Queyras et au-delà !!!

l'Ange Blanc
St Véran à plus de 2000 m d'altitude, ce qui en fait le village le plus haut d'Europe !

St Véran à plus de 2000 m d'altitude, ce qui en fait le village le plus haut d'Europe !

Pour cette première semaine de vacances ce sera vélo mais je vais abandonner mes belles routes de la Drôme Provençale pour rejoindre la station de Risoul dans les Hautes Alpes, et en profiter pour gravir des cols mythiques et également participer à la Risoul / Queyras, la plus montagnarde des cyclosportives.

En quelques images la cyclosportive organisée par la station de Risoul avec 1000 participants annoncés.En quelques images la cyclosportive organisée par la station de Risoul avec 1000 participants annoncés.
En quelques images la cyclosportive organisée par la station de Risoul avec 1000 participants annoncés.
En quelques images la cyclosportive organisée par la station de Risoul avec 1000 participants annoncés.En quelques images la cyclosportive organisée par la station de Risoul avec 1000 participants annoncés.En quelques images la cyclosportive organisée par la station de Risoul avec 1000 participants annoncés.

En quelques images la cyclosportive organisée par la station de Risoul avec 1000 participants annoncés.

Pour résumer rapidement ma participation à cette cyclo de haute montagne je dirais que ça été dur dur dur.... Un départ pour moi de la station de Risoul (à vélo) à 7h30 pour descendre jusqu'à Eygliers (19 km) lieu de départ de la manifestation. Départ de la cyclo à 8h30 en compagnie de 700 participants (1000 annoncés par l'organisateur...) puis on file vers Guillestre pour remonter toute la vallée du Guil, je suis dans un groupe qui file un train me convenant d'autant plus que je ne prends pas un relais :-) puis c'est le début de la montée sur St Véran par une petite route et là les affaires sérieuses commencent. Bon ça sera vite vu pour moi car en forte montée je ne peux pas suivre mes compagnons et à partir de là je vais faire la grimpette tout seul et souvent être doublé par des groupes que l'on avait éparpillé dans les précédents km... A St Véran à plus de 2000 m, gros ravitaillement (que je ne loupe pas !) puis on repart vers Guillestre avec un faux plat descendant de près de 30 bornes. Jusqu'à là ça allait mais maintenant il faut monter à la station de Risoul où se juge l'arrivée et du coup le coup il n'est pas le même, je vais galérer sur les 4 derniers km au point presque de mettre pied à terre mais heureusement en voyant la borne du dernier kilo annonçant pente moyenne à 5.7% ça m'a un peu rebousté... Repas à l'arrivée au top dans un restaurant partenaire de la station avec bière, fromage, dessert et café. J'ai rencontré un gars du CS Ciotaden et également de l'AC Bollène avec qui j'ai discuté 5 minutes. Bilan très bon côté organisation mais côté sportif pour moi c'est pas top avec de la difficulté dans les gros pourcentages... va falloir faire le régime !

25/07 : Pour ma deuxième sortie (en solo celle-ci) j'ai choisi d'effectuer le contournement du massif montagneux de Risoul en prenant la direction de Savines puis de Barcelonnette pour arriver dans l'Ubaye et revenir dans le Queyras par le verrou du col de Vars. Pour ça je vais partir de Guillestre (afin de ne pas avoir à remonter à vélo sur Risoul) et filer vers la N94 sur laquelle je ne vais pas rester longtemps puisqu'une magnifique route dite "des Balcons sur la Durance" partant de St Clément sur Durance me permet d'éviter cet axe hyper fréquenté. De plus c'est un itinéraire spécial vélo avec des vues superbes sur la Durance et les montagnes autour. Toutefois on doit reprendre la nationale peu après Embrun pour rejoindre Savines le Lac où là je bifurquerai à gauche direction Barcelonnette via les Balcons du Lac : un émerveillement pour les yeux !!!

La route des Balcons sur la Durance avec des vues splendides sur la rivière et sur le lac.La route des Balcons sur la Durance avec des vues splendides sur la rivière et sur le lac.
La route des Balcons sur la Durance avec des vues splendides sur la rivière et sur le lac.La route des Balcons sur la Durance avec des vues splendides sur la rivière et sur le lac.
La route des Balcons sur la Durance avec des vues splendides sur la rivière et sur le lac.La route des Balcons sur la Durance avec des vues splendides sur la rivière et sur le lac.

La route des Balcons sur la Durance avec des vues splendides sur la rivière et sur le lac.

Depuis Savine jusqu'à Sauze du Lac c'est une route panoramique exceptionnelle, altitude 1000 m.Depuis Savine jusqu'à Sauze du Lac c'est une route panoramique exceptionnelle, altitude 1000 m.
Depuis Savine jusqu'à Sauze du Lac c'est une route panoramique exceptionnelle, altitude 1000 m.
Depuis Savine jusqu'à Sauze du Lac c'est une route panoramique exceptionnelle, altitude 1000 m.Depuis Savine jusqu'à Sauze du Lac c'est une route panoramique exceptionnelle, altitude 1000 m.Depuis Savine jusqu'à Sauze du Lac c'est une route panoramique exceptionnelle, altitude 1000 m.

Depuis Savine jusqu'à Sauze du Lac c'est une route panoramique exceptionnelle, altitude 1000 m.

Derniers km pour aller vraiment au bout du lac et la base de loisirs de  Le Sauze du Lac, un régal.Derniers km pour aller vraiment au bout du lac et la base de loisirs de  Le Sauze du Lac, un régal.
Derniers km pour aller vraiment au bout du lac et la base de loisirs de  Le Sauze du Lac, un régal.

Derniers km pour aller vraiment au bout du lac et la base de loisirs de Le Sauze du Lac, un régal.

Vallée de l'Ubaye avec la remontée de la rivière jusqu'à la petite ville "mexicaine" de Barcelonnette.Vallée de l'Ubaye avec la remontée de la rivière jusqu'à la petite ville "mexicaine" de Barcelonnette.Vallée de l'Ubaye avec la remontée de la rivière jusqu'à la petite ville "mexicaine" de Barcelonnette.

Vallée de l'Ubaye avec la remontée de la rivière jusqu'à la petite ville "mexicaine" de Barcelonnette.

Grosse partie de manivelles pour faire sauter le "verrou" entre Ubaye et Queyras par le col de Vars !
Grosse partie de manivelles pour faire sauter le "verrou" entre Ubaye et Queyras par le col de Vars !
Grosse partie de manivelles pour faire sauter le "verrou" entre Ubaye et Queyras par le col de Vars !
Grosse partie de manivelles pour faire sauter le "verrou" entre Ubaye et Queyras par le col de Vars !
Grosse partie de manivelles pour faire sauter le "verrou" entre Ubaye et Queyras par le col de Vars !
Grosse partie de manivelles pour faire sauter le "verrou" entre Ubaye et Queyras par le col de Vars !

Grosse partie de manivelles pour faire sauter le "verrou" entre Ubaye et Queyras par le col de Vars !

Après Savines cette départementale nommée "les Balcons du Lac" mérite amplement son surnom car la vue depuis ses 800 à 1000 m d'altitude est grandiose, ce lac de montagne est immense et s'étend sur des km. La couleur de ses eaux, suivant les endroits est bluffante, l'apothéose, pour moi, se situe du côté de Le Sauze du Lac quand la route commence à descendre en multiples lacets jusque dans le lac. Ensuite on prend une vallée en longeant la remuante rivière Ubaye que je vais suivre en alternant petites montées et descentes tranquilles et ce jusqu'à Barcelonnette qui est le berceau et point de départ d'une pépinière de cols de légende (Cayolle, Allos, Restefond, cime de la Bonette, Vars...). Et un centre culturel riche du patrimoine Mexicain où plusieurs habitants avaient émigrés au 19 ème siècle. Je bois un café dans cette belle et colorée petite ville et je repars vers Jausier (pied de la cime de la Bonette) pour arriver ensuite au pied du col de Vars qui me permettra de revenir dans le Queyras, mais non sans mal...

Fin d'après midi, le temps se couvre mais il ne me reste que de la descente sur 20 km :-)
Fin d'après midi, le temps se couvre mais il ne me reste que de la descente sur 20 km :-) Fin d'après midi, le temps se couvre mais il ne me reste que de la descente sur 20 km :-)

Fin d'après midi, le temps se couvre mais il ne me reste que de la descente sur 20 km :-)

Magnifique parcours de plus de 130 bornes qui se fait plutôt bien car la première moitié est très régulière et on reste à une altitude comprise entre 800 et 1000 mètres. Le gros du boulot se fait dans le col de Vars et là ça était un sacré chantier pour moi car la forme n'était pas top, j'ai même dû mettre pied à terre quelques km avant la fin. Après 5' de pause à discuter avec des Toulousains je suis reparti à la vitesse d'un escargot (parfois moins de 5 km/H, si si c'est possible...) mais j'ai pu arriver au sommet et apprécier la vue et les paysages de montagne que j'affectionne particulièrement. Et puis c'est la descente vers "les" Vars, bien jolis villages et stations de montagne, c'est grisant de descendre aussi longtemps sans presque à avoir à donner un coup de pédale jusqu'à Guillestre où je reprends la voiture pour rejoindre Risoul. Mention très bien pour ce parcours qui permet de découvrir ce que l'on trouve de mieux en montagne !!!

26/07 : 3 ème sortie dans les Htes Alpes avec la conquête du second plus haut col de France : le col d'Agnel qui à 2744 mètres marque la frontière avec l'Italie. Avant de l'atteindre il me faut remonter les Combes du Queyras et la vallée du Guil jusqu'à Ville-Vieille sur plus de 21 km et de là attaquer les premiers mètres du col Dell'Agnello en passant par les beaux villages hauts Alpins de Molines en Queyras et Fontgillarde...

Combes du Queyras jusqu'à Château-Queyras puis on attaque à monter en passant par Molines...-Combes du Queyras jusqu'à Château-Queyras puis on attaque à monter en passant par Molines...-
Combes du Queyras jusqu'à Château-Queyras puis on attaque à monter en passant par Molines...-
Combes du Queyras jusqu'à Château-Queyras puis on attaque à monter en passant par Molines...-Combes du Queyras jusqu'à Château-Queyras puis on attaque à monter en passant par Molines...-Combes du Queyras jusqu'à Château-Queyras puis on attaque à monter en passant par Molines...-

Combes du Queyras jusqu'à Château-Queyras puis on attaque à monter en passant par Molines...-

Dans les 2 premiers tiers pas beaucoup de virages on voit loin la route et les sommets.
Dans les 2 premiers tiers pas beaucoup de virages on voit loin la route et les sommets.Dans les 2 premiers tiers pas beaucoup de virages on voit loin la route et les sommets.
Dans les 2 premiers tiers pas beaucoup de virages on voit loin la route et les sommets.Dans les 2 premiers tiers pas beaucoup de virages on voit loin la route et les sommets.

Dans les 2 premiers tiers pas beaucoup de virages on voit loin la route et les sommets.

J'en entend de tous les côtés siffler et puis là tout à coup au bord de la route en voilà une dressée !!!

J'en entend de tous les côtés siffler et puis là tout à coup au bord de la route en voilà une dressée !!!

La première neige presque au sommet, puis voici mon Graal avec une joie immense d'être là !!!La première neige presque au sommet, puis voici mon Graal avec une joie immense d'être là !!!La première neige presque au sommet, puis voici mon Graal avec une joie immense d'être là !!!
La première neige presque au sommet, puis voici mon Graal avec une joie immense d'être là !!!

La première neige presque au sommet, puis voici mon Graal avec une joie immense d'être là !!!

De quoi faire de belles photos au sommet puis en redescendant vers Molines.De quoi faire de belles photos au sommet puis en redescendant vers Molines.
De quoi faire de belles photos au sommet puis en redescendant vers Molines.De quoi faire de belles photos au sommet puis en redescendant vers Molines.De quoi faire de belles photos au sommet puis en redescendant vers Molines.

De quoi faire de belles photos au sommet puis en redescendant vers Molines.

Le Guil, une rivière torrentielle qu'affectionnent les amateurs de sport en eau vive !
Le Guil, une rivière torrentielle qu'affectionnent les amateurs de sport en eau vive !
Le Guil, une rivière torrentielle qu'affectionnent les amateurs de sport en eau vive !
Le Guil, une rivière torrentielle qu'affectionnent les amateurs de sport en eau vive !
Le Guil, une rivière torrentielle qu'affectionnent les amateurs de sport en eau vive !
Le Guil, une rivière torrentielle qu'affectionnent les amateurs de sport en eau vive !

Le Guil, une rivière torrentielle qu'affectionnent les amateurs de sport en eau vive !

Mon retour se fera par le même chemin jusqu'à Maison-du-Roy et là au lieu de passer par les tunnels je vais emprunter (sur les conseils d'une commerçante de Risoul) l'ancienne voie qui passe au-dessus de la D902. Ce minuscule CV est interdit à tout véhicule à moteur et donne un point de vue formidable sur la route en contre bas et sur le lit du Guil, à faire sans hésitation... Voilà un morceau de choix pour conclure ce chapitre Alpin avec l'ascension d'un col mythique qui plus est magnifique et qui me permet de pouvoir boucler les ascensions les plus hautes de France avec en 2004 le col de l'Iserand et la Cime de la Bonette et aujourd'hui ce col Franco-Italien d'Agnel. Vraiment quel pays magnifique nous avons !!!

Commentaires

grimpeur-du-26 18/08/2016 13:36

bravo Gil pour ces 3 belles sorties montagnardes à vélo, que des cols de légendes, chapeau !
les photos sont superbes
le col de Vars je l'avais trouvé super facile il y a 2 ans lors de ma semaine à la condamine chatelard, seul la Bonette m'avait donné du fil à retordre...bien plus dure que le Ventoux je trouve

l'ange blanc 18/08/2016 20:17

Agnel à faire absolument et si possible descendre côté Italien et remonter, apparemment encore plus beau (ça doit être qqchose) que le côté Français.

grimpeur-du-26 18/08/2016 19:47

derien Gil
effectivement tu as de quoi en prendre plein les yeux avec ces panoramas de haute montagne, trop beau
Vars reste un col difficile, le plus dur pour moi ce fut les 2 premiers kms au dessus de st paul sur ubaye, avec l'altitude, puis au top le reste :)
la Bonette reste un grand souvenir, avec beaucoup de mal après la caserne de restefond, dur dur, puis les 800 derniers mètres au sommet sont pentus...
Agnel me tente bien, quand j'aurais mon fourgon j'irai y faire un tour

l'ange blanc 18/08/2016 19:28

merci Rémi, oui très beaux parcours avec tout ce que l'on peut trouver de mieux en haute montagne. Pour la difficulté des cols tout dépend de l'état de forme, du circuit que l'on a fait avant, là en l’occurrence pour celui de Vars j'avais fait 100 bornes avant (sans compter la cyclo de la veille) mais je pense que ça reste un col assez difficile surtout vers la deuxième moitié. Par contre le lendemain dans Agnel ça était mais avant je n'avais fait que 20 bornes, juste de quoi s'échauffer.

lariegeoise 18/08/2016 08:00

bravo pour cette belle ballade et ces magnifiques images que tu nous a offert. Il n'y a pas à dire : la montagne est belle même si parfois elle nous fait souffrir. Tu as même rencontré des toulousains. Tu te rends compte, ils savent aussi se faire mal! Et puis tu as un temps magnifique. Mais l'été va vite passer à l'automne et on n'aura plus guère le temps de faire de telles chevauchées. Alors profites-en!

l'Ange Blanc 18/08/2016 09:15

J'ai la chance d'être assez proche et de la mer et de la montagne donc un terrain de jeu super pour le vélo avec des cols mythiques à faire ou plus simplement des montées et côtes moins connues mais magnifiques à découvrir, et là on mélange montagne et grand lac c'est sublime. Et oui l'été tire à sa fin, pour la montagne c'est fini mais pour chez moi ou la mer j'en ai encore pour 2 bons mois à en profiter pleinement.... Vive la Provence !