Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Ange Blanc Cyclotouriste ou un peu plus sportif - Drôme Provençale - Mont Ventoux Géant de Provence - Haut Vaucluse - Hautes Alpes - Gard et Ardèche - Stage Vélo - GDD - Beau Cyclo Bollénois. Corima Drôme Provençale - La Drômoise

CCCM : les 300, les 300, les 305 ... kilomètres !!! 2400 m D+

l'Ange Blanc

Karl (Alain) l'a rêvé, le CCCM l'a fait ! Lors de notre dernier marché du vélo début avril il a lancé ce pari un peu fou à nous autres randonneurs du dimanche et habitués aux sorties ne dépassant que rarement les 100 km, d'organiser une sortie longue de 300 pitons !!! Un projet que l'on a trouvé démesuré au premier abord puis au fil de la discussion chacun y est allé de sa petite anecdote et de sa propre expérience. Au final après moult versions et surtout après la bière, le rouge et le vert (Jet 27) les candidats étaient nombreux et nous avions même fixé une date : le 04 juin ... Depuis on en parlait plus mais fin mai lors de notre séjour à Roquebrunes sur Argens, l'ami Karl s'est rappelé à notre bon souvenir. Et là (à jeun) pas de reculade et d'excuses à la noix, j'ai donc tracé un parcours dans la merveilleuse Drôme Provençale et au-delà dans les Htes Alpes pour trouver un cadre à la mesure de notre périple. Plusieurs mails de rappel et une motivation collective ont décidé une bonne quinzaine de cyclos à se lancer dans l'aventure. A des niveaux d'implication différents puisque 8 désirent tenter les 300 et nous sommes autant pour un parcours plus court (environ 180 km). Côté intendance on pourra compter sur Frédo et Le Colombien (Patrice) qui nous accompagneront avec le fourgon 9 places et la remorque à vélos. Départ donc le 4 juin à 6h00 de Châteauneuf pour 7 guerriers et à 7h40 de Mirabel pour le reste de la bande...

Départ à 7h30 (petit parcours) sous un ciel assez nuageux on passe notre premier col : PropiacDépart à 7h30 (petit parcours) sous un ciel assez nuageux on passe notre premier col : Propiac
Départ à 7h30 (petit parcours) sous un ciel assez nuageux on passe notre premier col : PropiacDépart à 7h30 (petit parcours) sous un ciel assez nuageux on passe notre premier col : Propiac

Départ à 7h30 (petit parcours) sous un ciel assez nuageux on passe notre premier col : Propiac

Les collègues nous ont rejoint à Buis les Baronnies, nous entamons tous ensemble les gorges de l'Eygues.Les collègues nous ont rejoint à Buis les Baronnies, nous entamons tous ensemble les gorges de l'Eygues.
Les collègues nous ont rejoint à Buis les Baronnies, nous entamons tous ensemble les gorges de l'Eygues.Les collègues nous ont rejoint à Buis les Baronnies, nous entamons tous ensemble les gorges de l'Eygues.

Les collègues nous ont rejoint à Buis les Baronnies, nous entamons tous ensemble les gorges de l'Eygues.

Passage à St Auban sur Ouvèze puis on suit la route de la Rochette du Buis dans des Gorges.
Passage à St Auban sur Ouvèze puis on suit la route de la Rochette du Buis dans des Gorges.Passage à St Auban sur Ouvèze puis on suit la route de la Rochette du Buis dans des Gorges.Passage à St Auban sur Ouvèze puis on suit la route de la Rochette du Buis dans des Gorges.

Passage à St Auban sur Ouvèze puis on suit la route de la Rochette du Buis dans des Gorges.

Nous passons "facilement" notre 2ème col : Mévouillon et on descend direction Séderon.Nous passons "facilement" notre 2ème col : Mévouillon et on descend direction Séderon.
Nous passons "facilement" notre 2ème col : Mévouillon et on descend direction Séderon.Nous passons "facilement" notre 2ème col : Mévouillon et on descend direction Séderon.

Nous passons "facilement" notre 2ème col : Mévouillon et on descend direction Séderon.

Les collègues (GPS, Chat Maigre, Karl, Le Sioux, Mitch, José et Pat) qui effectuent le grand parcours sont sur les vélos à 5h50 et démarrent de Châteauneuf direction Mirabel aux Baronnies où le reste de la bande va elle s'élancer (Jacquo, Jean-Roule, Rémy, Le Colombien, Frédo et l'Ange Blanc). Le début du tracé est des plus classique avec un passage par Grignan, Valréas, Visan et Mirabel, à partir de là le parcours sera commun pour tous et la jonction des 2 groupes a lieu à Buis les Baronnies km 65. Les costauds vont en profiter pour faire un premier ravitaillement solide et liquide au camion emmené par Fredo. Nous entrons dans les Htes Baronnies et ses paysages sauvages et colorés, le vert des arbres fruitiers relevé par le jaune des genêts flamboyants et odorants. Nous sommes début juin mais l'absence de grosse chaleur et des pluies régulières nous font penser à un début de mois de mai. On remonte les Gorges de l'Ouvèze jusqu'à St Auban sur Ouvèze puis c'est la côte vers La Roche du Buis et enfin la facile ascension du col de Mévouillon bien connu des adeptes du vol à voile.

On pénétre dans les Htes Alpes et 4 km plus loin ce sont les fameuses Gorges de la Méouge !!!
On pénétre dans les Htes Alpes et 4 km plus loin ce sont les fameuses Gorges de la Méouge !!!On pénétre dans les Htes Alpes et 4 km plus loin ce sont les fameuses Gorges de la Méouge !!!
On pénétre dans les Htes Alpes et 4 km plus loin ce sont les fameuses Gorges de la Méouge !!!

On pénétre dans les Htes Alpes et 4 km plus loin ce sont les fameuses Gorges de la Méouge !!!

Nous sommes au coeur de ces magnifiques Gorges de la Méouge.Nous sommes au coeur de ces magnifiques Gorges de la Méouge.
Nous sommes au coeur de ces magnifiques Gorges de la Méouge.Nous sommes au coeur de ces magnifiques Gorges de la Méouge.
Nous sommes au coeur de ces magnifiques Gorges de la Méouge.Nous sommes au coeur de ces magnifiques Gorges de la Méouge.

Nous sommes au coeur de ces magnifiques Gorges de la Méouge.

Falaises calcaires qui descendent jusqu'au lit de la rivière aux eaux turquoises.
Falaises calcaires qui descendent jusqu'au lit de la rivière aux eaux turquoises.Falaises calcaires qui descendent jusqu'au lit de la rivière aux eaux turquoises.
Falaises calcaires qui descendent jusqu'au lit de la rivière aux eaux turquoises.Falaises calcaires qui descendent jusqu'au lit de la rivière aux eaux turquoises.

Falaises calcaires qui descendent jusqu'au lit de la rivière aux eaux turquoises.

Des bassines pour se baigner, un vieux pont et des sentiers pour les randonneurs escaladeurs.Des bassines pour se baigner, un vieux pont et des sentiers pour les randonneurs escaladeurs.
Des bassines pour se baigner, un vieux pont et des sentiers pour les randonneurs escaladeurs.Des bassines pour se baigner, un vieux pont et des sentiers pour les randonneurs escaladeurs.

Des bassines pour se baigner, un vieux pont et des sentiers pour les randonneurs escaladeurs.

A partir du col de Mévouillon nous avons maintenant plus de 35 km de faux plat descendant (sans vent) pour rejoindre et passer dans les superbes Gorges de la Méouge. La Méouge une rivière Drômoise prenant sa source à Barret de Lioure, qui suit la pente naturelle vers les Htes Alpes pour y pénétrer au niveau de Salérans. Au départ nous sommes dans une petite vallée bordée à gauche par les montagnes de Chamouse et d'Herc et à droite par celles du Pied du Mulet et de Mare, plus derrière celle de Mure dans le 04 ! En pénétrant dans les Htes Alpes la vallée se transforme en petit vallon puis au niveau de Barret sur Méouge la rivière a façonné les roches calcaires en creusant des gorges exceptionnelles : les Gorges de la Méouge ! Des blocs de rochers, des bassines creusées au cœur de la rivière, un pont Roman à 3 branches, des secrétions sur les parois colorées, c'est d'une beauté vraiment rare et d'ailleurs ces Gorges sont classées site Natura 2000 !!! On se régale à les descendre même si une grosse circulation (inhabituelle) automobile nous oblige à la plus grande vigilance, en effet une grosse cinquantaine de véhicules de Rallye a pris la même direction que nous et traverse elle aussi le site, ils sont prudents mais le pétaradage de ces 205 GTI ou Super 5 S peut surprendre.... le pire c'est que nous allons les revoir plus loin mais j'y reviendrai...

Nous venons d'effectuer un 180 ° pour revenir par une autre vallée direction Orpierre.
Nous venons d'effectuer un 180 ° pour revenir par une autre vallée direction Orpierre.Nous venons d'effectuer un 180 ° pour revenir par une autre vallée direction Orpierre.
Nous venons d'effectuer un 180 ° pour revenir par une autre vallée direction Orpierre.Nous venons d'effectuer un 180 ° pour revenir par une autre vallée direction Orpierre.

Nous venons d'effectuer un 180 ° pour revenir par une autre vallée direction Orpierre.

Orpierre (05) le paradis de l'escalade mais qui ravit aussi les randonneurs et les cyclos.
Orpierre (05) le paradis de l'escalade mais qui ravit aussi les randonneurs et les cyclos.Orpierre (05) le paradis de l'escalade mais qui ravit aussi les randonneurs et les cyclos.
Orpierre (05) le paradis de l'escalade mais qui ravit aussi les randonneurs et les cyclos.Orpierre (05) le paradis de l'escalade mais qui ravit aussi les randonneurs et les cyclos.

Orpierre (05) le paradis de l'escalade mais qui ravit aussi les randonneurs et les cyclos.

Nous sortons des Gorges juste avant Châteauneuf de Chabre et à partir de là nous obliquons à gauche pour ne pas franchir le Buëch où se jette la Méouge et on remonte vers Laragne Montéglin. On va rester rive droite de cette grande rivière pour ensuite effectuer un autre grand virage sur la gauche et entamer notre retour par une autre vallée direction Orpierre, on contourne ainsi la montagne de Chabre dont on "léchait" les pentes tout à l'heure sur sa face sud. Là aussi pas de difficulté c'est un faux plat montant mais très très léger jusqu'à Orpierre, le paradis des grimpeurs (escalade). On va s'y arrêter une 1/2 heure car il est midi trente, l'heure de casser la croûte, avant ça petit apéro avec une bonne bière fraîche tirée des glacières, c'est bon d'avoir un fourgon d'assistance.... Frédo le maître d'intendance nous a pris chez le traiteur du taboulet, des pâtes rondes et du rôti froid accompagnés de bonnes chips bien salées.... Ça requinque bien et on peut redémarrer "gaillard", on va avoir besoin de cette énergie car la suite est moins facile surtout que l'on va aller de mauvaises surprises en mauvais coûts du sort...

Je m'habille, je me déshabille et puis quand je ne m'y attends plus je prends la "sauce" !!!! :-)
Je m'habille, je me déshabille et puis quand je ne m'y attends plus je prends la "sauce" !!!! :-) Je m'habille, je me déshabille et puis quand je ne m'y attends plus je prends la "sauce" !!!! :-)
Je m'habille, je me déshabille et puis quand je ne m'y attends plus je prends la "sauce" !!!! :-) Je m'habille, je me déshabille et puis quand je ne m'y attends plus je prends la "sauce" !!!! :-)

Je m'habille, je me déshabille et puis quand je ne m'y attends plus je prends la "sauce" !!!! :-)

En principe après Orpierre on devait remonter tranquillement jusqu'à Villebois les Pins (26) et de là monter le col de Reychasset pour atterrir en douceur dans la vallée de l'Eygues au niveau de Verclause. Et bien après avoir monté la vallée jusqu'à l'embranchement de Laborel et Villebois nous sommes stoppés par une pancarte indiquant qu'un rallye est en cours et que la route de Villebois est fermée. On discute 10 ' pour étudier les options et on décide de poursuivre alors par Laborel avec en prime l'ascension du col de Perty 1302 m (plus haut col de la DP) puis celui de Peyruergue pour essayer de recoller au tracé initial en reprenant la vallée de l'Eygues au niveau de Curnier... On file donc gazgaz jusqu'à Laborel et là patatras en arrivant bien avant le village c'est bouchon et file de voitures, on envoie 3 éclaireurs qui reviennent dépités : on ne peut pas passer car il y a une spéciale qui emprunte 800 m de notre itinéraire ! Les boules d'autant plus qu'il n'y avait pas de pancartes indiquant route barrée pour Laborel, d'ailleurs l'organisateur n'a pas l'air d'être si bien "organisé" que ça. Bon situation d'urgence et décision urgente : on doit revenir sur nos pas vers Orpierre et même plus bas pour prendre plus au nord une petite route que j'ai emprunté une ou deux fois seulement : la D949 par Trescléoux.

On quitte les Htes Alpes au niveau de Rosans et par là même l'orage qui était au-dessus de nous....On quitte les Htes Alpes au niveau de Rosans et par là même l'orage qui était au-dessus de nous....
On quitte les Htes Alpes au niveau de Rosans et par là même l'orage qui était au-dessus de nous....On quitte les Htes Alpes au niveau de Rosans et par là même l'orage qui était au-dessus de nous....

On quitte les Htes Alpes au niveau de Rosans et par là même l'orage qui était au-dessus de nous....

Nous avons fait déjà un aller / retour inutile jusqu'à Laborel, maintenant nous revenons sur nos pas assez bas vers Laragne ce qui engendre une trentaine de kilomètres supplémentaires. Gps et Pat calculent rapidement que l'on peut éliminer cet excédent en rentrant non pas par Dieulefît mais comme à l'aller par Grignan. On verra bien, pour l'instant il ne faut pas traîner car en revenant en arrière nous sommes venus à la rencontre de l'orage que nous avions semé une heure plus tôt. On a juste le temps d'arriver au petit village de Montjay pour nous mettre à l'abri et le déluge s'abat autour de nous. Nous rencontrons dans ce petit refuge Yann qui participe au BRM 400 parti ce matin de Grenoble, il va rester à peine 5 minutes avec nous et il repart alors que l'orage gronde encore et qu'il pleut comme vache qui pisse.

J'apprendrais le lendemain que Baptiste (c'est dur le vélo) participait lui aussi à ce BRM et que nous sommes ratés de quelques minutes, quel dommage.

De notre côté on repart quand l'averse se termine, ce qui nous permet de monter au sec, le col assez doux de la Flachière. On reprend un peu d'eau jusqu'à St André les Rosans mais je ne ressorts même pas mon imper, à Rosans la pluie est finie et une fois à la fontière 05 / 26 la route est subitement sèche !!!

A Rosans nous sommes rejoints par Gilles (Piaf) venu seul à notre rencontre depuis Donzère.A Rosans nous sommes rejoints par Gilles (Piaf) venu seul à notre rencontre depuis Donzère.
A Rosans nous sommes rejoints par Gilles (Piaf) venu seul à notre rencontre depuis Donzère.
A Rosans nous sommes rejoints par Gilles (Piaf) venu seul à notre rencontre depuis Donzère.A Rosans nous sommes rejoints par Gilles (Piaf) venu seul à notre rencontre depuis Donzère.A Rosans nous sommes rejoints par Gilles (Piaf) venu seul à notre rencontre depuis Donzère.

A Rosans nous sommes rejoints par Gilles (Piaf) venu seul à notre rencontre depuis Donzère.

A partir de Rosans on va bénéficier de 35 km de faux plat descendant et même si nous avons un petit vent contraire, avec 4 rouleurs "machines" (GPS, Piaf, Chat Maigre et le Sioux) devant, nous allons faire monter la moyenne de façon considérable en roulant entre 35 à 40 km, sans le moindre effort pour ceux qui restent au "chaud", c'est facile le vélo comme ça... Et oui vous avez bien lu Gilles venu à notre rencontre ! ne pouvant partir le matin il a décidé de filer dès midi pour venir nous récupérer au km 195 et va rentrer avec nous en faisant chemin inverse, du coup il aura 180 bornes dans les pattes dont la moitié effectuée seul, un costaud ! On arrive ainsi quasiment en roue libre jusqu'à Nyons sans presque avoir donné un coup de pédale (à part notre locomotive 4 cylindres...) Par contre là il va falloir un peu s'employer avec la montée du col de Novezan sur une route large et très fréquentée le samedi en fin d'après midi. Ensuite on bascule sur Valréas avec un faux plat descendant qui nous emmène full-gaz jusque dans la capitale de l'Enclave des Papes. Pour rattraper le retard et diminuer le kilométrage pris plus tôt dans la journée on rentre directement par Grillon puis Grignan et on tire sur Vallaurie. Les collègues partis le matin de Mirabel eux retournent directement à leur point de départ, seuls Rémy et moi continuons avec les "machines".

Beau village de Venterol dans la montée du col de Novezan, bascule sur Valréas.
Beau village de Venterol dans la montée du col de Novezan, bascule sur Valréas.Beau village de Venterol dans la montée du col de Novezan, bascule sur Valréas.
Beau village de Venterol dans la montée du col de Novezan, bascule sur Valréas.

Beau village de Venterol dans la montée du col de Novezan, bascule sur Valréas.

Grignan, Châteauneuf du Rhône et sympathique surprise : une réception à la mairie !!!Grignan, Châteauneuf du Rhône et sympathique surprise : une réception à la mairie !!!
Grignan, Châteauneuf du Rhône et sympathique surprise : une réception à la mairie !!!Grignan, Châteauneuf du Rhône et sympathique surprise : une réception à la mairie !!!

Grignan, Châteauneuf du Rhône et sympathique surprise : une réception à la mairie !!!

A Grignan c'est Rémy qui doit nous laisser car il rentre sur Montboucher, nous restons à 8 pour achever cette sortie XXL et nous n'avons plus que des portions faciles et très roulantes. La fatigue ne se fait même pas sentir (bon pour ma part j'ai 55 km de moins que mes compagnons) et nous sommes bien compacts pour éviter de faire des efforts inutiles et mettre à l'abri les collègues moins entraînés. En plus on a encore dans la tête et devant les yeux les images de ces coins magnifiques que nous avons traversé au fil de la journée, quelle splendeur sauvage, encore bien préservée de toute agression urbaine. J'invite vraiment les pratiquants de sport d’extérieur à venir découvrir notre merveilleuse région, qu'ils pratiquent le vélo, l'escalade, la rando, la voile, l'eau vive, la photo ... toutes ces disciplines sont réalisables en Drôme Provençale. Sans compter la dégustation de produits vraiment terroirs : fruits, agneau, épautre, fromages, vins .... N'hésitez pas à venir voir de vous même !

En attendant notre petit train nous emmène bon pied bon œil jusqu'à l'entrée de Châteauneuf du Rhône et il est à peine 18h30 soit environ 12h30 depuis le départ dont 11h00 de roulage. Et là une agréable surprise nous y attend puisque notre Président accompagné de madame l'adjointe aux sports sont sur le parvis de la Mairie pour nous accueillir officiellement et nous convier à un apéritif. Merci à la municipalité de Châteauneuf pour cette initiative et à notre président pour nous avoir attendu. On doit aussi penser à Karl qui a eu l'idée (saugrenue, insensée, magique...) de nous faire pédaler autant de temps sur 305 km mais finalement on s'en sort très bien et sans avoir spécialement préparé cet événement, on est tous d'accord pour renouveler l'expérience (peut être sur 400 pitons...).

Commentaires

Gégé le Breton 21/06/2016 14:05

Bonjour Gil. Un grand bravo pour ta longue....longue ...sortie ( peut-être une de tes plus longues ?) truffée d'impondérables pas toujours agréables mais heureusement les paysages sont là pour redonner le moral :-) ; j'ai d'ailleurs reconnu quelques endroits et pour cause....Bon, pour notre prochaine virée dans les Cévennes Ardéchoises, je pourrais prévoir un parcours plus long :-) :-). A bientôt, c'est quand tu veux Gil.

l'ange blanc 21/06/2016 18:10

Gégé c'était extra l'extra distance.... et effectivement c'est bien ma plus longue sortie jamais réalisée. Et oui des paysages que tu connais bien, nous en avons d'ailleurs fait une partie ensemble l'an passé avec le jeune Rémi et tu as déjà dû y venir trainer tes roues... Et bien je roule essentiellement le dimanche en ce moment, j'ai posé la semaine prochaine pour aller rouler dans le Vercors avec des amis du club de la Ciotat mais je n'ai pas de nouvelles d'eux. Si c'est annulé j'aurai 4 jours à te consacrer ainsi qu'aux Cévennes (pas plus de 200 :-) )A bientôt.

Claude 21/06/2016 13:30

Ben moi, je me suis contenté de 40km / 600m de déniv hier .... et j'en suis satisfait !!

l'ange blanc 21/06/2016 18:07

tu as raison tu es encore en vacances, les choses sérieuses vont bientôt commencer avec la retraite... Bonne balade Claude et à samedi.

sandrine 21/06/2016 12:12

Pfff !!! Quelle belle balade !! J espère avoir un jour le plaisir de partager la route avec un si bon guide ...

l'ange blanc 21/06/2016 18:05

Slt Sandrine, il est prévu que nous y retournions avec mon collègue Patrice (le Colombien) et nous allons le proposer à Aude pour une version courte mais concentrée sur le plus beau du parcours à partir de Curnier, je te préviendrai à l'avance.

pat 21/06/2016 11:39

Merci Gil pour ce récit et le beau parcours proposé.
Récit fidèle à cette belle journée qui restera gravée.
a bientôt

l'ange blanc 21/06/2016 18:04

merci Pat et la prochaine fois on y va tout les 2 ou 3 avec Aude pour faire la version courte (145 km depuis Cunier).

grimpeur-du-26 21/06/2016 08:49

salut Gil,
ouah, une sortie du tonnerre dit-donc !
beaucoup de bornes, pas mal de dénivelé, chapeau les mecs !

grimpeur-du-26 22/06/2016 13:16

:)

l'ange blanc 21/06/2016 23:41

et oui de bons souvenirs, effectivement passage en voiture l'an passé tu as une bonne mémoire je n'y pensais plus à ce passage...

grimpeur-du-26 21/06/2016 19:25

salut,
oui ce fut une belle sortie à vélo avec gégé le breton, avec un temps radieux et pas trop de chaleur.
la sortie de 2014 au col de la perty c'était top aussi !
la flachière on y est passé en voiture une fois je crois, c'est une super petit col

l'ange blanc 21/06/2016 18:02

slt Rémi, oui des bornes et dans un coin que je t'avais fait découvrir l'an passé avec Gégé, hélas nous n'avons pas pu rentrer par Villebois les Pins mais la petite route par le col de la Flachière vaut elle aussi le détour. Le dénivelé est plus bas en proportion du kilométrage mais c'était voulu ainsi pour rendre ce périple moins dur;

cestdurlevelo 20/06/2016 22:19

Quelle sortie ! Et super photos !!! Vous avez là un beau groupe !
Ouaip, dommage de s'être ratés de si peu. Va falloir qu'on finisse par re-rouler ensemble, quand même !!!
C'est quand même une région de dingue pour faire du vélo... il y a tout ce qu'il faut.
Bravo ! J'espère que tu as bien récupéré de ton raid, depuis?!
a+

l'ange blanc 21/06/2016 06:34

magnifique région, même cette petite route que nous avons dû prendre en déviation suite au blocage du tracé initial, j'y étais passé deux fois mais dans l'autre sens. Durant les 2 jours qui ont suivi j'avais la pèche et j'ai même participé dès le lendemain à une rando organisé par un club voisin de Bollène. Par contre ensuite j'ai eu le contre coup et j'étais assez fatigué, je n'ai plus roulé que le dimanche. Et oui il faut que l'on se fasse un bon 200 pour roulouter ensemble !

lariegeoise 20/06/2016 22:02

Toujours subjugué de tes réalisations mais avec une voiture suiveuse et avec ton groupe de jeunes, ça se comprend. Donc qu'un seul mot, bravo. Moi je me limite à des 200 avec mon pote PHilippe

l'ange blanc 21/06/2016 06:37

Merci, c'était une première réussie, en effet rouler dans un groupe bien organisé c'est du bonus surtout que nous avions pas mal de parties plates et roulantes. Le fourgon c'est plus du confort pour les bières.... et ça rassure au cas où ! Merci pour ton passage.