Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Ange Blanc Cyclotouriste ou un peu plus sportif - Drôme Provençale - Mont Ventoux Géant de Provence - Haut Vaucluse - Hautes Alpes - Gard et Ardèche - Stage Vélo - GDD - Beau Cyclo Bollénois. Corima Drôme Provençale - La Drômoise

Ventoux contre Glandon : les deux sont durs...

l'Ange Blanc

Oui quand j'ai dit ça je n'ai pas tellement fait avancer le schmilblick de Jacques Antoine et Jacques Solness (les moins de 50 ans n'essayez pas de comprendre) car on s'est bien que ces deux montées mythiques du TdF sont assez similaires. Du moins d'un point de vue statistiques avec une distance et une hauteur presque égales : respectivement 21 et 20 km et 1911 (ou 12 ça dépend du panneau) et 1924 m d'altitude et un pourcentage moyen autour de 7.5 % pour les deux. Par contre au niveau des paysages et de la végétation ce n'est pas tout à fait pareil, même si les premiers km se font pour les 2 "monstres" dans la forêt. Bon en conclusion ma comparaison tourne à l'avantage (si s'en ai un ?) du Glandon que j'ai trouvé plus dur et presque interminable, il faut nuancer car tout dépend de la forme du moment, de la météo, du parcours avant ... Du coup nous sommes allés au Ventoux et voici quelques photos de cette belle journée avec mon ami Alain (dit Karl) du Club Cyclo Châteauneuf Malataverne.

Avec Alain (Karl) départ de Malaucène pour Bédoin par le col de la Madeleine, superbe météo.Avec Alain (Karl) départ de Malaucène pour Bédoin par le col de la Madeleine, superbe météo.
Avec Alain (Karl) départ de Malaucène pour Bédoin par le col de la Madeleine, superbe météo.

Avec Alain (Karl) départ de Malaucène pour Bédoin par le col de la Madeleine, superbe météo.

On démarre tranquillement juste avant 10h00 depuis Malaucène avec une météo parfaite : un peu frais sous les platanes de la cité Vauclusienne mais le soleil qui monte va vite nous réchauffer et il n'y a pas un brin de vent. Passage par le bucolique col de la Madeleine (pas celui de la Maurienne) qui va finir notre échauffement, on fait un petit coucou au sommet du Mt Ventoux qui nous attend et on attaque depuis Bédoin. Premiers kilomètres tranquilles puisque jusqu'à St Estève l'altimètre ne monte pas plus haut que 5%, comme d'habitude il y a du monde qui monte vers le Géant de Provence et qui déjà en descend !!!

Le célèbre virage de St Estève qui marque le "vrai" départ de l'enfer du Ventoux !!!

Le célèbre virage de St Estève qui marque le "vrai" départ de l'enfer du Ventoux !!!

Le voile léger de nuages qui s'était formé au départ de l'ascension laisse place à un beau ciel bleu.Le voile léger de nuages qui s'était formé au départ de l'ascension laisse place à un beau ciel bleu.Le voile léger de nuages qui s'était formé au départ de l'ascension laisse place à un beau ciel bleu.
Le voile léger de nuages qui s'était formé au départ de l'ascension laisse place à un beau ciel bleu.

Le voile léger de nuages qui s'était formé au départ de l'ascension laisse place à un beau ciel bleu.

Karl en pleine séance d'habillage au pied de la mythique tour...Karl en pleine séance d'habillage au pied de la mythique tour...

Karl en pleine séance d'habillage au pied de la mythique tour...

Merci à la dame anonyme qui nous a pris en photo en attendant son mari.

Merci à la dame anonyme qui nous a pris en photo en attendant son mari.

Je ne sais pas si c'est l'entraînement de ma sortie du samedi précédent, en Maurienne avec entre autre la montée du Glandon mais aujourd'hui j'avais de bonnes cannes et j'ai rarement effectué une montée aussi à l'aise. Non pas que j'ai pulvérisé mon record d'ascension, loin s'en faut, mais parce que j'ai pu monter à un rythme un peu plus supérieur à ce que je fais habituellement tout en discutant avec l'ami Karl, qui lui avec sa fluidité légendaire devait par contre pédaler sur une jambe pour rester à mes côtés :-) . La première partie de 10 km très difficile où on a presque du 9% tout le long a certes nécessité une bonne dose d'efforts mais sans jamais être dans le rouge ou au bord de l'épuisement. Comme d'habitude les pentes du Ventoux sont pleines de visiteurs qu'ils soient à vélo, à pied, à moto ou en voiture, parmi les cyclos ça parle beaucoup anglais ou allemand mais il y a aussi des français dont un groupe de militaires qui s'est lancé un défi de grimper le Mt Chauve alors que la plupart ne faisait pas de vélo il y a 2 mois, certains vont en chier... Pour Karl et moi on arrive au Reynard où je ne vais même pas m'arrêter (quasi une première) pour effectuer les 6 derniers pitons sous un bon soleil même si la température var passer de 16.5 à 12.5 ° au sommet. En haut pas de vent, on profite au maximum en discutant avec des randonneurs tout comme les cyclos, petite photo et on s'équipe pour la descente vers Sault.

Superbe descente dans la partie boisée puis on débouche sur le plateau de Sault.
Superbe descente dans la partie boisée puis on débouche sur le plateau de Sault.Superbe descente dans la partie boisée puis on débouche sur le plateau de Sault.

Superbe descente dans la partie boisée puis on débouche sur le plateau de Sault.

Jonction entre Sault, Aurel (84) et la Drôme Provençale.
Jonction entre Sault, Aurel (84) et la Drôme Provençale.Jonction entre Sault, Aurel (84) et la Drôme Provençale.
Jonction entre Sault, Aurel (84) et la Drôme Provençale.

Jonction entre Sault, Aurel (84) et la Drôme Provençale.

Il est presque 13h00 quand on arrive à Aurel et la fontaine avec ses bancs nous tendent les bras pour la pause casse-croûte, juste à côté il y a le resto "Relais du Mt Ventoux" où nous irons prendre le café sur la terrasse baignée de soleil, merci Karl. Après Aurel on file en descente vers Montbrun les Bains par de petites gorges.

Montbrun les Bains (oui j'ai pas bien cadré...) et juste à côté ReilhanetteMontbrun les Bains (oui j'ai pas bien cadré...) et juste à côté Reilhanette

Montbrun les Bains (oui j'ai pas bien cadré...) et juste à côté Reilhanette

1ère partie de la Vallée du Toulourenc dans des paysages époustouflants, avec la face nord du Ventoux
1ère partie de la Vallée du Toulourenc dans des paysages époustouflants, avec la face nord du Ventoux1ère partie de la Vallée du Toulourenc dans des paysages époustouflants, avec la face nord du Ventoux
1ère partie de la Vallée du Toulourenc dans des paysages époustouflants, avec la face nord du Ventoux

1ère partie de la Vallée du Toulourenc dans des paysages époustouflants, avec la face nord du Ventoux

Descente jusqu'au col de Veaux, on prend à gauche pour faire une petite partie de montagnes Russes.Descente jusqu'au col de Veaux, on prend à gauche pour faire une petite partie de montagnes Russes.
Descente jusqu'au col de Veaux, on prend à gauche pour faire une petite partie de montagnes Russes.Descente jusqu'au col de Veaux, on prend à gauche pour faire une petite partie de montagnes Russes.

Descente jusqu'au col de Veaux, on prend à gauche pour faire une petite partie de montagnes Russes.

On quitte la sublime Drôme pour entrer dans le Vaucluse avec ultime passage du Toulourenc.On quitte la sublime Drôme pour entrer dans le Vaucluse avec ultime passage du Toulourenc.
On quitte la sublime Drôme pour entrer dans le Vaucluse avec ultime passage du Toulourenc.

On quitte la sublime Drôme pour entrer dans le Vaucluse avec ultime passage du Toulourenc.

Après la splendide remontée et descente de la vallée du Toulourenc il nous reste à prendre à gauche au col de Veaux pour nous diriger vers le hameau éponyme et jouer aux montagnes russes avec 2 autres cols (non signalés) pour rentrer vers Malaucène. On enjambe une dernière fois le Toulourenc au fameux petit pont de Veaux où durant 3 mois d'été se masse des milliers de touristes pour partir randonner dans le lit de la petite rivière, mais là il n'y a plus personne même les locaux sont absents.

Karl est son Propel : la classe et la fluidité :-)))))

Karl est son Propel : la classe et la fluidité :-)))))

En 3 jours l'automne s'est installé et avec lui ses couleurs fauves.
En 3 jours l'automne s'est installé et avec lui ses couleurs fauves.En 3 jours l'automne s'est installé et avec lui ses couleurs fauves.

En 3 jours l'automne s'est installé et avec lui ses couleurs fauves.

Alain tout comme moi est enchanté par notre journée, tout y est avec un parcours superbe (dont le Ventoux par son côté phare) la beauté sauvage du côté de Sault et de Montbrun les Bains, la douceur du climat et une bonne équipe de collègues. Dommage pour les "tafioles" de Châteauneuf qui ne sont pas venus...

Commentaires

Eric 18/10/2015 08:47

super ballade ! perso je connais le Glandon que par Bourg d'Oisans et non le versant dur par la Chambre...donc je ne peux pas comparer...bravo Gil tu était en forme !

l'ange blanc 18/10/2015 10:25

Oui l'enchaînement Glandon et Ventoux en 4 jours m'a fait un super entraînement. Pour le Glandon il me manquait une dent à l'arrière pour moins souffrir dans les 3 derniers kilos vraiment durs.

grimpeur-du-84 13/10/2015 13:49

salut Gil,
belle sortie entre le Géant de Provence, et la vallée du Toulourenc, dur dur la cote de Veaux en final !

l'ange blanc 18/10/2015 12:24

yes

grimpeur-du-84 18/10/2015 10:51

heureusement que tu avait la forme !

l'ange blanc 13/10/2015 20:04

oui belle sortie et ce jour là j'avais la patate donc tout bon !

cestdurlevelo 06/10/2015 10:31

Comme tu dis, impossible de comparer ces différentes grimpées entre elles, trop de paramètres entrent en jeu. J'ia grimpé les deux par tous leurs côtés (sauf la route forestière pour le Ventoux) et pour MOI le Ventoux est plus dur. Mais ce ressenti est du au fait que j'avais bien plus la forme lorsque je suis passé au Glandon que lorsque j'ai fait le Ventoux.
En tout cas à lire le comme ci-dessous, je ne peux a priori qu'être d'accord que Grand Colombier, Agnel et Ventoux soient cités parmi les plus durs !! Agnel pour moi c'est peut être le plus dur... mais là aussi, ce n'est qu'un ressenti... j'étais en sortie de crève lorsque je suis allé le faire à vélo.
Bonne continuation l'ami,

l'ange blanc 06/10/2015 20:08

slt Bat, entièrement d'accord avec toi d'autant plus que de ce côté là tu as une sacrée expérience de la haute montagne. Les témoignages des cyclos lambda et également des magazines spécialisés placent en tête le trio que nous avons cité tous les deux : Agnel, Ventoux et Colombier. Encore bravo pour ton chrono même si tu estimes que tu n'étais pas dans ton rythme.

lariegeoise 03/10/2015 19:56

Je n'ai jamais fait le Glandon donc je ne pourrai participer à la comparaison. Par contre j'ai fait le Ventoux et je vous assure que le plateau de Beille est plus difficile (Ariège!)
Mais bravo les gars et je me doute que vous vous êtes amusés

l'ange blanc 03/10/2015 20:19

Ces comparaisons sont assez aléatoires car d'un point de vue stats si tu compares les 2 tu te rends compte que le plateau de Beille part de plus haut (plus de 550 m) et va moins haut (moins de 1800 m) que le Ventoux (Bédoin à 340 m et le sommet à 1911) pour un % équivalent donc en théorie le Ventoux est plus dur. Mais encore une fois tant de paramètres rentrent en ligne de compte qu'il y difficile de démontrer que tel ou tel col est plus dur que l'autre. Après il y a les témoignages et de ce côté le Ventoux est cité parmi les 3 sommets les durs de France avec le col Agnel et le Grand Colombier... J'ai eu l'occasion de faire la route des Pyrénées (il y a 10 ans) et je me rappelle un col difficile (au moins sur 3 km) Marie Blanque sinon les cols sont courts et pas très haut (à part le Tourmalet) ce qui fait que l'effort peut être soutenu mais jamais trop longtemps. En tous cas on s'est délecté des paysages, de la météo, de la journée quoi !

Francis 03/10/2015 19:06

De belles "grimpettes" :-) pour terminer la saison en beauté.
Bravo Gil !!

l'ange blanc 03/10/2015 20:22

Slt Francis, je vais essayer de me faire plaisir encore au moins une fois sur un grand col (peut être le Noyer mais par Gap) avant le gros temps. Et aussi l'Espigoulier que je n'ai pas fait cette année, d'ailleurs en principe je viens aux Lecques vendredi prochain et il faut que j'appelle Nicole pour savoir si je peux m'inscrire à la Pizza Partie de samedi.

GG et son Vélo 03/10/2015 18:12

Salut Gil, de mes 67 ans, cette année j'ai fait le Ventoux et le Glandon. J'ai trouvé le Glandon aussi difficile que le Ventoux, comme tu dis interminable. Bonne route pour demain et à bientôt.

Francis 05/10/2015 11:27

Pas de problème. Tu es le bienvenu.
A samedi

l'ange blanc 03/10/2015 20:24

Slt Gégé, oui j'avais vu ton reportage sur le Ventoux, j'ai dû rater celui du Glandon (je vais aller le voir). Et oui de grosses difficultés pour ces deux montées mythiques et autant de plaisir (à part sur les 2 derniers km du Glandon...) Merci à bientôt, peut être à la rando du Lez fin de mois...