Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Ange Blanc Cyclotouriste ou un peu plus sportif - Drôme Provençale - Mont Ventoux Géant de Provence - Haut Vaucluse - Hautes Alpes - Gard et Ardèche - Stage Vélo - GDD - Beau Cyclo Bollénois. Corima Drôme Provençale - La Drômoise

Critérium du Dauphiné : étape au Vercors sous la pluie.

l'Ange Blanc

Le Dauphiné après avoir plus ou moins "boudé" depuis 2 ans la Drôme, y revient en force avec 2 étapes : une le mercredi 10 et la seconde le vendredi 12 juin. Le 10 dans le sens nord sud avec une traversée en diagonale et le 12 une incursion moins longue par l'est et le Diois avant de terminer dans le Vercors. J'avais donc coché depuis longtemps sur le calendrier la date du 12 juin pour aller voir passer la cohorte colorée des coureurs de cette course World Tour dans la superbe région du Diois et du Vercors. Bien entendu Bruno doit m'accompagner pour cette belle journée et je nous ai tracé un superbe parcours qui doit nous permettre à la fois de rouler et d'aller supporter toutes les équipes de cette course de légende. Hélas la météo de cette fin de semaine nous a pris au dépourvu et nous avons fait plus de voiture que du 2 roues, mais au moins nous avons pu réaliser la superbe montée du col de Rousset au sec !!!

Début de l'ascension du Rousset sous un ciel menaçant et à l'ombre du Glandasse.Début de l'ascension du Rousset sous un ciel menaçant et à l'ombre du Glandasse.
Début de l'ascension du Rousset sous un ciel menaçant et à l'ombre du Glandasse.

Début de l'ascension du Rousset sous un ciel menaçant et à l'ombre du Glandasse.

Une montée belle et roulante avec une vue ouverte sur le Diois, superbe !
Une montée belle et roulante avec une vue ouverte sur le Diois, superbe !
Une montée belle et roulante avec une vue ouverte sur le Diois, superbe !
Une montée belle et roulante avec une vue ouverte sur le Diois, superbe !
Une montée belle et roulante avec une vue ouverte sur le Diois, superbe !
Une montée belle et roulante avec une vue ouverte sur le Diois, superbe !

Une montée belle et roulante avec une vue ouverte sur le Diois, superbe !

Des lacets magnifiques qui me font saliver d'avance quand je pense à la descente...Des lacets magnifiques qui me font saliver d'avance quand je pense à la descente...
Des lacets magnifiques qui me font saliver d'avance quand je pense à la descente...

Des lacets magnifiques qui me font saliver d'avance quand je pense à la descente...

Le sommet et le passage sous le tunnel, pas beaucoup de monde pour voir passer le peloton.Le sommet et le passage sous le tunnel, pas beaucoup de monde pour voir passer le peloton.

Le sommet et le passage sous le tunnel, pas beaucoup de monde pour voir passer le peloton.

Contraints de revoir notre programme nous décidons de poursuivre en voiture jusqu'à Die alors que nous devions laisser la voiture à St Nazaire le Désert pour rejoindre à vélo le magnifique col de Grimone. Un ciel bouché du côté des Alpes nous a incité à prendre la direction de la capitale du Diois pour voir la course dans le fameux col de Rousset. A Die la pluie n'a pas encore fait son apparition et les nuages sont encore loin aussi nous décidons de gravir le facile et très beau col de Rousset. Les virages et épingles s'enchaînent à un bon rythme donné par Bruno qui est toujours aussi facile dans ce type de montée, de mon côté je suis assez content car les jambes tournent bien même si je souffle comme un "bœuf" :-) On monte la première partie entre 14 à 18 km/h puis les 2 derniers km se font à plus de 20 km / h avec l'aide des quelques spectateurs déjà en attente de voir les "vrais" !!!

On met les coupe pluie pour la descente car elle arrive du fond de la vallée :-( On met les coupe pluie pour la descente car elle arrive du fond de la vallée :-(
On met les coupe pluie pour la descente car elle arrive du fond de la vallée :-(

On met les coupe pluie pour la descente car elle arrive du fond de la vallée :-(

Et voilà on est en place pour voir passer les coureurs qui ne vont pas tarder !Et voilà on est en place pour voir passer les coureurs qui ne vont pas tarder !
Et voilà on est en place pour voir passer les coureurs qui ne vont pas tarder !

Et voilà on est en place pour voir passer les coureurs qui ne vont pas tarder !

On passe le tunnel pour aller faire le plein des bidons à la station puis on revient sur nos pas pour constater que des goûtes commencent à tomber. On décide d'enfiler nos KW pour redescendre directement à Die, récupérer le fourgon et remonter un peu afin de bien se placer pour avoir un bon point de vue sur la course. Descente prudente avec une route qui est maintenant mouillée mais on ne doit pas traîner car la gendarmerie ferme l'accès au col à 12h15 et on arrive à Die juste pour midi. On prend le fourgon et on monte un peu au-dessus de Chamaloc histoire d'être bien placé pour voir de loin et le plus longtemps possible le passage des pros. Une fois changé on se met en place mais avec les parapluies car maintenant il pleut de façon soutenue, hélas pour les coureurs et pour les supporteurs.

L’échappée avec un petit groupe de chasse juste derrière, la route est détrempée :-(
L’échappée avec un petit groupe de chasse juste derrière, la route est détrempée :-( L’échappée avec un petit groupe de chasse juste derrière, la route est détrempée :-(
L’échappée avec un petit groupe de chasse juste derrière, la route est détrempée :-( L’échappée avec un petit groupe de chasse juste derrière, la route est détrempée :-( L’échappée avec un petit groupe de chasse juste derrière, la route est détrempée :-(

L’échappée avec un petit groupe de chasse juste derrière, la route est détrempée :-(

Des coureurs en "chasse patate", le peloton puis quelques attardés.
Des coureurs en "chasse patate", le peloton puis quelques attardés.Des coureurs en "chasse patate", le peloton puis quelques attardés.Des coureurs en "chasse patate", le peloton puis quelques attardés.
Des coureurs en "chasse patate", le peloton puis quelques attardés.Des coureurs en "chasse patate", le peloton puis quelques attardés.

Des coureurs en "chasse patate", le peloton puis quelques attardés.

Le bon emplacement que nous avons choisi nous permet de voir monter de loin les coureurs puis de les suivre en face de nous dans une épingle, ensuite ils longent la montagne avant de se présenter sur notre partie de la route et nous pouvons encore les voir s'éloigner sur quelques hectomètres. Il nous reste à présent à reprendre la voiture pour revenir sur nos pas et rentrer par la vallée de la Roanne que je veux faire découvrir à Bruno.

1 et 2- petit pont sur la Roanne. 3- La fameuse auberge du Désert, plébiscitée par Rémi.1 et 2- petit pont sur la Roanne. 3- La fameuse auberge du Désert, plébiscitée par Rémi.
1 et 2- petit pont sur la Roanne. 3- La fameuse auberge du Désert, plébiscitée par Rémi.

1 et 2- petit pont sur la Roanne. 3- La fameuse auberge du Désert, plébiscitée par Rémi.

Dans les Gorges de la Roanne nous retrouvons quelques rayons de soleil du coup aussitôt on sort les vélos et nous partons pour essayer de rattraper un peu cette journée "tombée à l'eau". Le temps d'arriver à St Nazaire le Désert, d'y prendre en photo la célèbre auberge du Désert qu'il recommence à pleuvoir ! Décidément ce sera une journée foutue pour les deux roues, du coup on fait demi tour et on rentre à bloc vers la voiture tout en précédant d'une minute une pluie qui se rapproche à grands pas... Fin de sortie et on reprend la route (en voiture) jusqu'à Suze la Rousse

Commentaires